César, la statue

César – épisode 1
Revu et corrigé par Margaux Polizzano

Voici le texte de la semaine de Margaux elle fait parler César…

« Quelle belle statue ! Enfin quelque chose qui me ressemble. Regardez-moi ce visage ! Mes yeux semblent regarder un horizon que seul moi peux apercevoir. Je reflète l’ambition. J’ai les marques de quelqu’un qui a réussi.

La guitare? Cléo aime la musique, alors… Quand on veut quelque chose, il faut savoir s’en donner les moyens.

Il n’y a que le corps qui me dérange, trop féminin. Serait-ce encore à cause de ces rumeurs? Le sculpteur aurait-il prit le risque de se moquer de moi ?

Je ne suis pas et n’ai jamais été la reine qu’ils prétendent que je sois. Bithynie* est une vieille histoire que personne ne semble vouloir enterrer à part moi. Pas faute d’essayer de leur prouver le contraire. Les femmes me courent après, les hommes aussi, que voulez-vous? Lorsque l’on plait, on plait.

J’espère que d’ici quelques temps, l’Histoire oubliera, bien que cela ne m’ait jamais empêché d’avancer en politique.

Fort heureusement pour moi, nous n’en sommes pas encore a un temps où les histoires de coucheries vous défavorisent ou non… Lolus (mais si ! « lol » en latin)

Au fait, pourquoi a-t-il oublié de me sculpter ma couronne de lauriers??? »

Margaux Polizzano

 Oui pourquoi ?

Vous en saurez plus sur la tête de César la semaine prochaine !

*Alors qu’il effectue sa première campagne militaire, César âgé de 20 ans est chargé de convaincre Nicomède, le roi de Bythinie de prêter sa flotte militaire aux romains. César gagnera cette négociation en faisant paraît-il un tour dans le lit du roi. Ses détracteurs le surnommeront longtemps « reine de Bythinie ».

cesar-nb

Here is this week’s text by Margaux; we change our character, Caesar is oureference now.

What a wonderful statue! At last something that looks like me. Observe that face! My eyes seem to fix an horizon that I am the only one to be aware of. I reflect ambition. I wear the marks of success. 

The guitar? Cleo is fond of music, therefore…When you want something, you ought to find the means to get it.

My body is the only thing that bothers me, it is too feminine. Would rumours be right and did the sculptor take the risk to ridicule me?
I am not and have never been the queen they pretend I am. Bithynia is an old story that all except me seem to be keen on. 

No matter how hard one tries to prove otherwise. Women chase me and so do men. What can I do? one can’t help being liked.
I hope within a short while History will have forgotten all about it although nothing of the kind has ever impeded my succcess in politics.  Fortunately we haven’t yet reached the time when sleeping around plays in our favour or disfavour…Lolus .

By the way, how is it that sculptor forgot my laurel crown? Yes, why? You will know more about Caesar’s head next week.
* On his first military campaign, Caesar, aged 20, has to convince Nicomedes, king of Bethynia to assist the Romans with his fleet. Caesar is supposed to have managed the deed by going to bed with the king. His enemies will call him « queen of Bethynia ».

Margaux Polizzano

Post scriptum pour la photo :  tête de césar au Musée de l’Arles Antique et corps de la statue de la cour de archevêché, la guitare datant de quand j’étais jeune (4ème siècle avant JC).

 

© 2015 Anne Eliayan – Toute reproduction interdite – Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *