Le sphynx de l’acqueduc

sphynx-acqueduc-arles-gallery-anne-eliayan xs

Sérendipité.

J’ai fait une découverte fortuite en photographiant les pierres, sur le vaste sujet de l’appropriation -ou de la compréhension- du monde qui nous entoure.

Je n’ai pour l’instant croisé que deux passionnés de pierres : Jean Marc bien sûr et également Henri dont je ne vous ai pas encore parlé. Tous deux sont férus d’Histoire.
Une pierre leur raconte un récit. Ils savent en dire long sur elle, ils la lisent, comme si ses marques, sa nature, étaient des mots.

acqeduc-pouzzolane-arles-gallery-anne-eliayan
Ma relation avec les pierres est toute autre. J’aime les toucher, et les regarder : leur usure, leur couleur, leur forme, leur assemblage.
Je suis saisie par l’esthétisme alors que d’autres sont émus du patrimoine qu’elles transmettent. Il me semble que ces approches différentes deviennent encore plus intéressantes quand elles sont partagées.

acqeduc-arbre-arles-gallery-anne-eliayan
Voilà donc que je me laisse emporter, un bel après midi de cette fin de décembre, dans un monde mystérieux et souterrain, sur les traces de l’aqueduc tardif par Henri. De cet arlésien je ne sais que très peu de choses, c’est peut être un érudit ou juste un versé sur l’unique sujet d’Arles mais sa passion sincère et ses recherches méticuleuses, en font un bon conteur.
J’ai ramené ces photos de notre promenade non loin d’Arles.

acqeduc-radier-arles-gallery-anne-eliayan
L’aqueduc, construit sous le règne de Constantin, prenait les eaux des sources du versant nord des Alpilles c’est-à-dire vers Romanin ou Ernaginium (devenu Saint Gabriel aujourd’hui)  et, arrivant aux arènes, assurait l’alimentation en eau de toute la cité.
acqeduc-specus-arles-gallery-anne-eliayan
Je serais ridicule de vous parler de techniques que je ne maîtrise pas, mais, les mots tels que radier de tuillo, specus, pouzzolane, solen ou piédroit m’ont enchantés.
acqueduc-tardif-arles-gallery-anne-eliayan xsRemerciements à Henri pour le cours et les lieux étonnants.

Publié le Dimanche 28 décembre 2014

 © 2014 Anne Eliayan – Toute reproduction interdite – Tous droits réservés.

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *