Mars 2016

Cliquez ici pour voir la plus récente publication.

 FRISE SIMPLE VERTE

TOUS LES JOURNAUX AU FIL DU RHÔNE 

Mars 2016

arles-gallery-journal

pour Arles Gallery.
Retrouvez ci-dessous tous les articles pour ce mois là.

Semaine du sam 27 fev au ven 05 mars 2016

entete-arbreEt voilà que le printemps pointe son nez. Pour preuve je vous montre deux photos : une prise en été 2015 (c’est tout sec !)  et une autre prise la semaine dernière.

monteeAlors pour avoir un coup d’avance sur le calendrier lunaire, ce journal fête les beaux jours en ce début de mars.

Jean-d-alger-espace-van-goghPhoto © Jean d’Alger

J’ai oublié volontairement le laurier rose pour vous parler de 4 autres plantes qui vous sont très familières mais que vous ne connaissez peut être pas si bien que ça. C’est Jean-Marc Bernard qui me les a faites découvrir et justement il m’a donné un texte que j’ai grand plaisir à publier dans ce journal. Vous pouvez cliquer ici pour ce texte.

Carol-Martin-toits-arlesPhoto © Carol Martin

Alors, sans plus tarder, partons à la découverte de ces mauvaises herbes !!

Now, the spring just comes up . Then, to get a step ahead of lunar calendar, this newspaper celebrates the beautiful days at the beginning of March.
I forgot deliberately the Oleander to speak to you about the culture of 4 alternative crops which are very familiar to you but perhaps you don’t know well enough .
So, let’s all go exploring….!

journal-arles-gallery-orange-alyscamps

Voilà une plante très bizarre que vous trouverez dans l’allée principale des tombeaux des Alyscamps.

Le plus proche parent de cet Oranger des Osages (le nom savant est Maclura pomifera)  est le mûrier. Il produit des fruits verts de la taille d’une orange et même plus gros (aie si vous vous en prenez un sur la tête !) en fait il ne s’agit pas d’un fruit mais d’une agglomération d’un ensemble de fruits issus chacun d’une fleur.

Cet arbre nous vient d’Amérique du nord le nom commun vient de la tribu indienne des Osages apparentée au sioux, qui occupait la zone où il pousse.

Les utilisations n’ont plus cours aujourd’hui :  son bois est très bon pour fabriquer des arcs et le fruit a longtemps été utilisé pour chasser les mouches. Laissez tomber ça ne marche pas avec les moustiques…

Here is a very strange plant which you will find in the main path of the graves of « les Alyscamps » .
The next of kin of this « Oranger des Osages » ( Macular Pomifera) is the Mulberry tree . It produces green fruits of the size of an orange and even bigger one .
(Ouch, if you take one fruit on the head !) In fact ,it is not a fruit but fruits clumped together each stemming of a flower .
This tree comes from North America, where live les Osages Indian Tribes . This is where it gets its common name .
The wood of this tree is very good to make bows and the fruit was used for a long time to hunt the flies.
You could give it up ,it does not work with mosquitoes….

ruine-de-rome

Ci-dessus, les ruines de Rome ou Cymbalaire des murs aussi savamment appelée Cymbalaria muralis tapisse fréquemment les vieux murs avec une petite préférence pour le calcaire (qu’elle trouve en abondance à Arles). Elle nous vient de Rome mais plus largement j’ai envie de dire de tous les pays bordant la méditerranée.

Les Ruines de Rome (Cymbalaire)  «    Cymbalaria  Muralis » recover frequently the old walls with some limestone (which there is in an abundance on Arles). It comes to us from Rome but more widely from all the countries at the hedge of the Mediterranean sea .

photo lierre-arles-gallery

Je vais vous réconcilier avec le lierre. Originaire d’Europe et d’Asie occidentale, il sert d’abri et de lieu d’hibernation à une faune nombreuse.

Il ne gêne pas la pollinisation des plantes et arbres qui l’entourent puisqu’il fleurit très tardivement de fin septembre à novembre. Ainsi en automne, alors qu’il ne reste que peu de fleurs, c’est une source de nourriture pour les abeilles. Les fruits, matures en plein hiver, sont un régal pour les oiseaux.

Le lierre est aussi un des principaux dépolluant de l’atmosphère car il fixe les particules de poussières. Il absorbe l’excès d’humidité protégeant l’arbre de champignon et parasites.

Même si on voit parfois des arbres morts recouverts de lierre cela ne signifie pas qu’il est responsable de la mort de l’arbre qui ne lui sert que de support sans gêner les flux de sève.

You will see, you will be reconciled with the Ivy . The invasive Ivy with origins in Europe and Asia is very useful .
The fauna uses this plant for shelter and place of hibernation.
The Ivy does not prevent the pollination of plants and trees which surround it because it blooms very late from the end of September to November .
So in Autumn, with only few flowers, Ivy is an important source of food for many bees. Its ripe fruits in winter are a delight for birds .
English Ivy helps to decontaminate the air we breathe .It collectes the dust particles together . It absorbs the excess of humidity protected the tree from mushrooms and parasites.
Even if we see dead trees recovered with Ivy , it does not mean that it is responsible for the death of the tree .
It is just a support and without interfering with the flows of sap.

photo galerie plantes parietaire-arles-gallery

Voici la bien nommée pariétaire (bien nommée parce qu’on l’observe sur les parois), dite « officinale » (parietaria officinalis).

De la famille des orties. Souvent accrochée au vieux murs, étalant ses tiges rousses, elle a reçu de nombreux noms évocateurs : Perce-muraille, Epinard de muraille Casse-pierre, Esbergoule ou Espargoule, herbe de Sainte-Anne, Gamberoussette, ou encore Herbe à bouteille ou herbe aux nonnes.

Elle est couverte de poils non urticants mais son pollen est une source allergène.

Contenant du salpêtre, du souffre et des antioxydants elle servait à nettoyer les objets en métal et récurer la vaisselle du fait de sa forte teneur en minéraux qui la rendent abrasive.

Here is the aptly- named « Pariétaire » ( good -named because we can observe it on walls) « Parietaria  Officials » It belongs to the family of stinging nettles. 
Often hung on the old walls, spreading its red stalks, it was called with evocative names : «  Perce-muraille » , « Epinard de muraille » , « Casse-pierre »  … and so on …
It is covered in cat fur ,not urticant but its pollen is an allergenic source . it may include some saltpeter, sulfur, antioxidants. It was used for cleaning metal objects and dishes with its several minerals which makes it abrasive.

galerie de photos parietaire-contre-un-mur-arles-gallery

FRISES

La phrase de Rylou est cette fois de Carol !

rylou

Carole-Martin-plantes-arles

Photo © Carol Martin

FRISES

Le lion de la semaine vient des Ardennes

Cela fait penser à notre musée bleu un lion avec une architecture béton… Ils auraient pas eu le même architecte par hasard ?

lion-edwige-monge

photo © Edwige Mongne
Le lion des Ardennes qui rigole en terrassant un taureau
Musée de Charleville Mézières

FRISES

Samedi 5 mars 19 h on sort !

sur les quais expo photo arles

FRISES

Prochain journal vendredi 11 mars 2016

Merci à : Céline Geneys, Micheline Miro, Edwige Mongne, Carol Martin, Jean d’Alger.

La semaine prochaine les balcons en fer forgé. Il y en a vraiment beaucoup dans Arles. Alors partez m’en trouver des beaux, insolites ou cachés et envoyez les moi !

balcon-en-fer-forge-arles

Contactez moi si vous avez un sujet que vous aimeriez traiter ou voir traité : téléphone 06 59 35 57 51 ou mail anne.eliayan@yahoo.fr

vague verte

Semaine du sam. 6 au vend. 11 mars 2016

galerie de photos Arles Gallery

Bienvenue aux nouveaux lecteurs et ravie de vous retrouver après 7 longs jours de labeur intense… Nous nous retrouvons aujourd’hui autour d’un nouveau thème arlésien : les balcons de la ville.

Merci à ceux qui m’ont fait parvenir des photos. Si Arles Gallery peut sortir un journal par semaine c’est aussi grâce à votre participation. Ne soyez donc pas timides ! J’aurais plaisir à publier vos envois, photos ou même dessins ou textes.

En attendant, voici quelques images. Levez les yeux et savourez.

Balcon d’amoureux, distance séparant le désir…

galerie de balcon arles © jean d alger journal arles gallery

Balcon promesse d’un prochain rapprochement. Tel le balcon de Juliette, pour Roméo ou celui de Roxane, pour Cyrano, Tel celui de Nathalie Wood dans West side story…. Balcon rapprochant les amants sans toutefois les unir. Lover’s balcony, leaving a distance separating the wish. Balcony, promise of a next reconciliation. It could be like the balcony scene from Romeo and Juliet or Roxane and Cyrano. Such the balcony scene from Nathalie Wood in « West side story … » balcony bringing the lovers together without uniting them.

Balcon de sentinelle

galerie de balcons Arles photo de Carol Martin pour Arles Galleryphoto © Carol Martin

Une sœur –(encore une) Anne- juchée en haut d’une tour, et pourquoi pas à un balcon ? Elle guette l’arrivée des frères qui viendront délivrer la jeune épouse de Barbebleue.

galerie de balcons Arles photo de Carol Martin pour Arles Galleryphoto © Carol Martin … Pour surplomber les situations.

Sister Ann perched at the top of the tower and why not a balcony ? She searches for the brother’s arrival who will come to deliver the young Barbebleue’s wife.

Balcon, symbole de frontière

galerie de balcons photos arles © Xavier Wurmser journal arles galleryphoto © Xavier Wurser

 Articulation complexe, intersection parfaite, passage, entre l’intérieur et l’extérieur. Balcony, a symbol of border. Complicated articulation,perfect intersection,passage between the inside and outside.

Balcon de représentation

galerie de balcons Arles photo de Carol Martin pour Arles Galleryphoto © Carol Martin

On y est spectateur mais aussi acteur, on peut s’y montrer sous son meilleur jour. Evocateur de soirées à l’opéra. Representative balcony, we have to become actors rather than spectators. A place where we show up in our best light. Evocative nights at the opera.

galerie de photo arles Balcon Arles Christine Hilliardphoto © Christine Hilliard

Balcon symbole du prestige

Accessoire des femmes et hommes de pouvoir. Balcon de cérémonie lieu d’apparition des rois et des papes. Balcony a prestige symbol ,an accessory of empowered women and men. Balcony of ceremony where kings and popes had made their appearance.

galerie de photo de balcons fer Arles © Sandra Affentrangerphoto © Sandra Affentranger

galerie de balcons Arles photo de Carol Martin pour Arles Galleryphoto © Carol Martin

Histoire de …

Au 17ème siècle puis au 18ème, un vocabulaire se crée autour de cette construction protubérante…  Ainsi balustre viendrait du latin balaustium (calice de la fleur de grenadier), qui est un motif utilisé pour l’ornementation. Le mot balustre représente la partie du balcon répétée plusieurs fois. Souvent c’est une petite colonne assemblée à d’autres. L’ensemble s’appelle balustrade.

Le mot balcon viendrait de l’allemand balk qui veut dire poutre à moins que ce ne soit du persan bal-khané signifiant « pièce en hauteur ». (c’est pas moi qui le dit c’est google).

In the 17th  and the 18th Century, a specific vocabulary was created about this big construction. So, « balustre » comes from «  balaustium » calysc of the pomegranate flower, pattern used for ornementation. The word :  « balustre »  represents the part of the balcony repeated several times.
Often, we can see a small column joined to the other . This all construction is called : Balcony rail . The root of the word «  balcon » is german : «  Balk » which means  bean, unless the root is Persian: «  balk-khané »  meaning  « elevated piece » ( Google says it ,it is not me ). 

Upon the arrival of the foundry which allowed the mass production, ironwork has grown considerably since the 19th century. At that time, will be constructed a considerable number of ironwork balconies.

galerie de balcons lion forge arles © Sandra Affentrangerphoto © Sandra Affentranger

La technique de la fonderie a lancé la production à la chaîne, la ferronnerie a connu un essor considérable au 19ème siècle. C’est de cette époque que nous avons hérité le plus de balcons en fer forgés.balcon arles © jean d alger pour le journal arles gallery

 

Et les expressions ?

Deux viennent à l’esprit qui ne sont pas bien originales… Si vous en attendiez d’autres pardonnez-moi !  Rylou me rappelait l’incontournable : « Noel au balcon, Pâques au tison» (ce qui pourrait bien nous arriver encore cette année) et moi je pensais plutôt à : « y’a du monde au balcon ».

galerie-photo-yann-lelievre-balcons-arlesphoto © Yann Lelièvre

Évocation poétique

Les soirs illuminés par l’ardeur du charbon, et les soirs au balcon, voilés de vapeurs roses. Les fleurs du mal – Charles Baudelaire

galerie de balcons à Arles © Xavier Wurmser journal arles galleryphoto © Xavier Wurser

denis-heudre-balcon-arles

On sort !arles info expo photos arles sur les quais

Il reste encore quelques catalogues de l’expo au prix de vente de 20 euros. (Imprimés à 60 exemplaires numérotés). Toutes les photos du vernissage en cliquant sur ce lien (ou alors allez dans le site Arles Gallery « on en parle ! »).

sur-les-quais-expo-collective-Arles-Gallery

Samedi 12 mars 19 heures : L’impermanence créative avec Rémi du collectif E3

Dans la famille collectif E3 je voudrais … Rémi Sabouraud.

Rémi qui a l’art des conférences totalement déjantées nous propose de le suivre dans une conférence expérientielle. Ça va décoiffer  !

Le rendez-vous est fixé au siège du collectif à 19 heures précises : 3 rue des pénitents bleus.

Qui voudra y participer et faire un reportage photo pour Arles Gallery ?

Remi sabouraud samedi 12 mars conference

L’atelier de photographie et Arles Gallery dans ITINERARE

Venez nous voir les samedi 19 et dimanche 20 mars de 14 à 18 heures. Françoise et moi avons préparé une petite animation. Ce sera aussi l’occasion de faire découvrir à de nouveaux visiteurs l’expo « Sur les quais ».itinerare-arlesgallery- galerie de photos sur les balcons d'arles

Lion au jardin

Non loin d’Arles : les grilles du portail lui servent de cage.

lion-arles-gallery-photo ©Jacques-Trouche© Photo Jacques Trouche

Prochain journal vendredi 18 mars. Alors, envoyez moi vos photos.

Sur le thème … Arles vue d’une fenêtre de bus ou de voiture !linge-au-balcon-arles-galerie-de-photo-anne-eliayan

On se quitte pour cette semaine. Merci à ceux qui ont offert leurs photos : Jacques Trouche, Sandra Affentranger, Yann Lelièvre, Carol Martin et Jean D’Alger et aussi à Maryline Liozon alias Rylou, Céline Geneys et Micheline Miro. Contactez moi si vous avez un sujet que vous aimeriez traiter ou voir traité : téléphone 06 59 35 57 51 ou mail anne.eliayan@yahoo.fr

Bonne semaine.

Have a nice week. Next entry in the log on march 18th.

vague verte

Semaine du sam. 12 au vend. 18 mars 2016

ARLES GALLERY du 18-mars-2016

Ravie de vous retrouver, j’espère que vous allez bien et bienvenue à ceux qui nous rejoignent !
L’idée arrive un jour, pour ainsi dire sans crier gare (routière). Saïd Fahim, venu m’aider pour la préparation de l’expo collective, me fait remarquer que dans le bus il observe des choses qui ne sont pas visibles autrement. J’y vois une belle occasion de reportage pour cette semaine.reporters-pour-arles-gallery

Nous sommes partis tous les deux pour un tour de ville en bus. Venez,  je vous amène, vous aussi. Voilà les « meilleures » photos de mon tour urbain !

arles-photographie-mistral

arles-photographies-du-bus

Très amicalement… vôtre,

photographie-arles-gallery

It is an idea whose time has come without warning . Saïd Fahim points out to me that in the bus, he observes things which are not visible otherwise. I see that as a great opportunity to get a story to do here.

We are both heading into town by bus.Come here, I am taking you on the bus. Here are the « best » pictures of my urban tour !

Friendly yours,

Anne Eliayan

photographie-lion-arles-gare
D’abord il nous faut passer sous le lion qui me sourit. Le bus n’est pas loin et nous attend. First we need to cross under the lion which smiles to me.The bus is not far, it is waiting for us. 

Première impression, beaucoup de secousses, ce ne sera pas simple de cadrer les prises de vues, et, en effet tout le long ce sera au petit bonheur la chance : au gré des molles secousses et freinages aux différents arrêts.arles-photgraphie-rue-maisto

First impression, we feel a lot of shocks. It will not be easy to take pictures and in fact , every picture is done haphazardly between the gentle shocks , the braking rate and the different stops .

homme-qui-marche-vers-les-galeries-du-4-septembre-a-arles

Les panneaux de signalisation sont à la hauteur de nos yeux. Passage par la Cavalerie,  les quais, la Roquette.

photo-arles-cavalerie

photo-intramuros-arlesImpressionnisme… Le hasard fait bien les choses. Fate is on my side.arbres-vus-du-bus-photo-arles

C’est pas du tout gentil pour le chauffeur ! (pardon mais ça m’a fait sourire) :

humour-bus

Halte au Musée bleu, puis devant le théâtre (il y a des lions sur les colonnes !).

photographie-theatre-arles

Viennent ensuite le boulevard des Lices, la tour des Mourgues, Emile Combes et la place Lamartine. Retour à la case départ. Road signs placed at eye level .

photo-arles-la-capitainerie-vue-du-bus

Passage by the Cavalerie, the platforms, the Roquette . Stopping place to the Blue Museum ,then in front of the theater ( columns with lions), then come the Boulevard of Les Lices , the tower of the Mourgues, Emile Combes and the place of Lamartine. So we were back to square one.

photographie-croisiere-arles

tour-des-mourgues-arles-photographie

photos-arbres-ferry-arles

photo-arles-lamartine

Françoise Galeron aussi adore l’exercice de la photo au vol. Quelques vues capturées au travers des fenêtres de sa voiture.

croisiere-©-Françoise-Galeron

Le paysage défile, si les détails s’estompent restent les impressions essentielles. C’est beau !

Roseaux©françoise-Galeron

Françoise likes taking pictures on the fly. Here are somme pictures taken at the wheel, through the windows of her car. 

etournaux-©-françoise-Galeron

Landscapes pass by viewed from the car, the details are disappearing , essential impressions stay. How beautiful it is !

pont-de-trinquetaille-arles-©Françoise-Galeron

Et une petite dernière de ma collection privée qui ne date pas d’hier…

avenue-stalingrad-vue-de-la-deux-cv

vague verteOn sort !

Carol Martin en reporter pour l’impermanence créative de Rémi Sabouraud

P1100939

P1100855

C’était samedi dernier. Carol a essayé… essai transformé !


P1100904
« Carpe diem vivre dans l’instant parce que le temps passe vite. Regarder différemment les choses les personnes, les situations ,en y ajoutant de la poésie, de la magie.

P1100919

L’atelier du Collectif E3, un lieu insolite : beaucoup de couleurs, de matériaux qui se marient à la perfection , des sculptures et peintures de Thibault Franc nous font retomber en enfance..

P1100829Les meilleures idées : écrire sur un post-it ce qui est important pour nous et le nouer autour de son doigt comme une bague. Faire le tour de la ville en se posant des questions sur les objets quotidiens qui peuvent avoir plusieurs sens. Tout ça dans la bonne humeur ! »

P1100853photos © Carol Martinvague verte

L’atelier de photographie et Arles Gallery dans ITINERAREitinerare-arlesgallery

Venez nous voir les samedi 19 et dimanche 20 mars de 14 à 18 heures. Françoise et moi avons préparé une petite animation. Ce sera aussi l’occasion de faire découvrir à de nouveaux visiteurs l’expo « Sur les quais ».
Au fait l’expo se prolonge jusqu’au 9 avril car les visiteurs en sont tellement ravis que nous avons envie de faire durer le plaisir.

?

Quant au sujet de la prochaine expo collective de septembre, Françoise et moi nous vous le dévoilerons après la Feria dans le journal du 1er avril (sans blague)… à suivre !

vague verte

Un panneau insolite

signalisation-arles-photo-insolite

Je ne pense pas qu’il soit toujours là… Je suis pas certaine non plus que ce panneau soit très officiel avec le petit panier de la fillette et la liste des commissions de la grande sœur.

vague verte

Le lion de la semaine était à Monplaisir

photo-lion-arles

Dans la collection des lions… Il fallait bien le faire à moment donné non ?
Un grand merci à celle ou celui qui en ramènera un du théâtre sur les colonnes en fer (je compte sur vous).

vague verte

La phrase de Rylou

Toutes les semaines, elle nous cherche de jolies phrases en rapport avec le thème. C’est pas simple ! Bravo Rylou.

phrase-de-Rylou

vague verte

Prochain journal vendredi 25 mars

Alors, envoyez moi vos photos : Cigales et Croix Camarguaises …

Il est temps d’aborder cette question de fond : y a t’il plus de cigales ou plus de croix de Camargue sur les murs des maisons arlésiennes ? Vos photos donneront la réponse.

photographier-la-ville

 Merci à Françoise Galeron pour ses photos et aussi à Maryline Liozon alias Rylou, Céline Geneys et Micheline Miro. Contactez moi si vous avez un sujet que vous aimeriez traiter ou voir traité : téléphone 06 59 35 57 51 ou mail anne.eliayan@yahoo.fr

Bonne semaine.

Have a nice week. Next entry in the log on march 25th.

vague verte

Semaine du sam. 19 au vend. 25 mars 2016

Mailpoet-AG-pour-25-mars-2016

Je vous ai proposé la semaine dernière de mettre en concurence les cigales et les croix de Camargue… Alors mettons immédiatement fin à ce duel sans merci. Ce sont bien les croix de Camargue qui l’emportent. Let us put an immediately stop to a merciless duel :  the crosses of Camargue succed . 

Pourtant cette croix n’est pas très ancienne… un peu d’histoire :

1924-irene-arlesienne-et-le-marquis-de-Baroncelli

Sur cette photo vous voyez en 1924 celui qui a été à l’origine de la croix de Camargue, Le marquis de Baroncelli. Au passage, la jeune fille qui est devant lui, eh bien, le hasard fait que c’est ma grand-mère maternelle. On this picture in 1924 , you could see the Marquess of Baroncelli , who is one of the founder of the cross of Camargue. By the way, the young girl in front of him is my grand-mother.

Jean-d'Alger-croix-de-camargue

La croix est créée en 1926 par Paul Herman sur la commande du marquis. Elle associe gardians, pêcheurs et Saintes Maries. Elle symbolise la foi, l’espérance et la charité. C’est le forgeron à qui en est confiée l’exécution, qui a l’idée de rajouter les tridents aux extrémités de la croix. The cross was created in 1926 by Paul Herman at the request of the Marquess. It combines herdsmen, fishers, and the « Saintes -Maries » . It symbolizes the  Faith,  the Hope,  the Charity . Such performance has been entrusted to the smith who decided to decorate  the ends  of the cross with 3 tridents.

Voici donc, cigales et croix à profusion !

Très amicalement… vôtre, Friendly yours,

vague verte

Quelques croix de Camargue

©Eric-Gazagnes

photo-anne-eliayan-croix-camargue-fenetre-Arles

Françoise-Galeron-CROIX-TRINQUETAILLE-arles

©-photo-Carol-Martin-croix-camargue-boite-aux-lettres©-photographie-Anne-Eliayan-pour-Arles-Gallery

©-photo-Carol-Martin-croix-camargue

vague verte

Histoire de cigale

La cigale ayant chanté tout l’été

Se trouva bien esseulée quand le mistral se fut levé

Plus une seule terrasse de café pour se prélasser

cigale-sur-mur-Arles-Gallery-photo

Elle alla chez la fourmi -une amie- qui lui dit :

« Ah ! mon amie, que ne faites vous pas de la photographie !

Si tel était le cas jamais ne vous guetterait l’ennui !

Des saisons vous feriez fi et vous régaleriez à l’infini ! »

©-photo-Anne-Eliayan-Arles-cigale

Forte de cet avis, vous pouvez désormais,

Une cigale avec un appareil photo, croiser

Dans la Roquette, la Hauture ou les quais.

©-photo-Carol-Martin-cigale-grillage

C’est tellement bien de toujours pouvoir s’émerveiller

Et ensuite de le partager.

La morale de cette fable est… qu’il faut toujours avoir une amie fourmi et qu’une poésie c’est pas simple à improviser !

©-photo-Carol-Martin-cigale-cheminee

vague verte

Les appliqués – The conscientious people

DSCF0143anne-eliayan-cigales-arenes-Arlescigales-anne-eliayan-arles-galerie-de-photos©-photo-Carol-Martin-croix-camargue-jaune-arles

©-photo-Carol-Martin-cigale-bleue

©-photo-Carol-Martin-cigale-verte

©-photo-Carol-Martin-croix-camargue-corde-linge-arles

vague verte

Les étourdis – The stunned people

hors sujet !

©-photo-Anne-Eliayan-toro

©-photo-Anne-Eliayan-soleil-du-midiAnne-eliayan-photographie-pour-la-galerie-de-photosJean-d'Alger-sauterelle

vague verte

Les imposteurs – The cheats people

C’est pas du jeu !

anne-eliayan-cigales-en-peluche-Arles©-photo-Anne-Eliayan-cigale-Arles-vers-les-arenesanne-eliayan-croix-rouge-et-noire-camargue-arenes-Arlesanne-eliayan-cigale-et-cles-camargue-arenes-Arlescigale-anne-eliayan-arles-galerie-de-photosanne-eliayan-cigale-arenes-Arlescroix-de-camargue-arles-galerie-de-photos-Anne©-photo-Carol-Martin-croix-magasin-arles

vague verte

On sort !

Silencio chez Chris Voisard

Arles-passeurs de rêves-voisard-chris-silencio

Trop tard pour le vernissage c’est déjà passé mais laissez vos pas vous amener jusqu’à l’atelier des passeurs de rêves à Griffeuille et vous ne serez pas déçus.

Chris Voisard expose son travail photographique qui ne peut pas vous laisser indifférent par sa délicatesse.

Une très belle expo que je vous conseille vivement, c’est jusqu’au 31 mars, encore quelques jours !

chris-Voisard-photographie chris-Voisard-photo-expo-mars-2016

vague verte

sur-les-quais
L’expo collective »Sur les quais » poursuit son chemin. Les visiteurs changent et je peux vous dire que ce n’est pas sans émotion que j’ai fait faire la visite de l’expo en anglais cette semaine !!
L’expo se prolonge jusqu’au 9 avril.

Le thème de la prochaine expo collective de septembre ?

Françoise et moi nous vous le donnerons après la Feria, dans le journal du 1er avril (sans blague)… à suivre !

vague verte

Des lions de la semaine qui arrivent d’Arles et de … Metz !lion d arles jean d'alger

Bien sûr des lions nous n’en manquons pas, en voici un capturé lors de la course dans le centre d’Arles samedi 19 mars dernier. Mais on en trouve aussi ailleurs.

charles-kaminski-lions

vague verte

La phrase de Rylou

L’infatigable, recherche toujours un jolie phrase en accord avec le sujet de la semaine. c’est pas toujours simple… Bravo Rylou !

rylou-arles-gallery

Prochain journal vendredi 1er avril

Alors, envoyez moi vos photos : vague verte
 Les panneaux incroyables

Oui, des panneaux amusants, décalés, insolites, dans la rue, vous en avez forcément vu.

©photographie-Anne-Eliayan-pour-Arles-Gallery

Merci à Françoise Galeron, Jean d’Alger, Charles Kaminsky, Carol Martin et Eric Gazagnes pour les photos et aussi à Maryline Liozon alias Rylou, Céline Geneys et Micheline Miro. Contactez moi si vous avez un sujet que vous aimeriez traiter ou voir traité : téléphone 06 59 35 57 51 ou mail anne.eliayan@yahoo.fr

vague verte

Mailpoet-AG-pour-1-avril-2016

Semaine du sam. 26 mars au vend. 1er avril 2016

Comme le font ces oiseaux sur le sentier du Parc Naturel Régional du Pont de Rousty, je sais que vous guettez avec impatience le weekend.

Le journal de Arles Gallery vous l’annonce dès le vendredi matin en vous apportant un peu de fraîcheur et de bonne humeur. Du moins c’est ce que j’espère. D’autant plus que le 1er avril nous autorise quelques facéties.

photo-©-Gerard-Rossiniphoto © Gérard Rossini

As the birds found in the natural park of Camargue, I suppose you are just waiting for the week end to start. As our diary announces it, every early Friday morning. I hope we’ll all give you some fun. Today, first day of april, is the good opportunity to make you smile.

vague verte

Non ce n’était pas un faux panneaucarol-martin-panneau-bleu-Arles Galerie de photographies

Suite à mon post du panneau surprenant avec la petite fille et son panier, Carol m’a apporté quelques précisions très sérieuses que je vous livre ici : ce panneau date des années 40 et se trouve au musée des vieux panneaux de signalisation routière. Carol gave me some details about this road sign : it is not false and was quite common in the 1940s.

Et vous… qu’avez vous trouvé cette semaine ? Voici une pétillante récolte avec des infos totalement surprenantes !

photo-galerie-xavier-wurmser-rencontres-photos-arles

vague verte

Nouveaux horaires – new schedules

Arles carol-martin

Changement d’horaire avec le passage à l’heure d’été : depuis la féria nous sommes passés à l’heure d’été aussi le 8 Rue de la Liberté innove avec une ouverture de 22 heures à 6 heures du matin. Fermé la journée donc ne vous étonnez plus si vous voyez les grilles poussées. Quoi c’est décalé ? Oui un peu comme le ton de Arles Gallery alors… Mais ne vous inquiétez pas on amène quand même nos coussins et on se relaye par quart Françoise et moi. Closed daytime but open at night : so do not be surprised if you see closed grids. It is unusual ? Yes a bit… like the blog of Arles Gallery  !But do not worry we don’t forget to take our pillows.

vague verte

passage-pieton-arles-photographie-anne-Eliayan

On repeint les ombres et la signalisation horizontale pour la fête des gardians – Repainting shadows for our local feast

acqueduc-arles-photo-galerie-Anne-Eliayan

ombres-dans-la-rue-arles

ombres-jardin-public-arles-photo

Dans l’attente de cet événement qui réunit chaque année les amoureux du costume et de la tradition, une association a eu la bonne idée de mettre des motifs provençaux sur les ombres ou lignes blanches à travers toute la ville. Voici quelques réalisations.

photo-arles-piste-cyclable-anne-Eliayan

vague verte

Rajout de colonnes au théâtre antique d’ici 2018 –Adding more columns on the antique theatre before 2018.

Ne perdons pas de vue que les visiteurs seront de plus en plus nombreux à Arles. C’est bien normal dans ces conditions que la ville change. Ce lieu antique manquait un peu de pierres, et certains archéologues ont commencé à inverser la tendance. Rendons à César ce qui est à Auguste : Les marbres de Saint Trophime seront récupérés pour revenir à leur lieux initial.

theatre-antique-arles-galerie-de-photos copyright Anne Eliayan

Sacré César, Venus est tombée dans le panneau ! La rose a été trouvée au cimetière de Trinquetaille, la chaise dans un hôtel arlésien, la touriste blonde dans la rue des pénitents bleus cet été, Fred Mistral sur une carte postale et le panneau se trouve dans la rue Elie Giraud. Les coquelicots trouvés non loin de la « friche » gare ferroviaire, un nouveau lieu d’expo pour les rencontres de la photographie de cet été ? Les papillons au jardin public et le vélo chez une collectionneuse arlésienne. La main de César, en fait c’est ma main, et sa toge est celle d’Esculape au Musée Bleu. Les cheveux de Vénus sont inspirés de la Vénus de Boticelli. Le parapluie était accroché en l’air cet été, les flamand roses sont de Salins de Giraud et la chapelle St Honorat des Alyscamps. Le ciel est de Montplaisir et le geko aussi. La bouteille en bois est en déco chez moi.

All I need is …in Arles ! The rose was found in an local cemetery. The chair in an arlesian motel. The blond woman was last summer in the blue penitents street. Frederic Mistral comes from a 1900 postal card. The road sign comes from Elie Giraud street. I took the photo of the poppies at the railway station, perhaps a new exhibition place for this summer. The butterflies were flying in the city garden, the bicycle was found in an antique shop. Cesar’s hand is mine in fact. His roman toga is at the Arles Antique museum. Venus hair were inspired by Boticelli. The umbrella was one of the numerous ones hung above Jean Jaures street last summer. The pink flamingos were taken at Salin de Giraud close to the Mediterranean sea. You can see St Honorat’s bell tower in the roman necropolis the Alyscamps. The sky was the one at Montplaisir, a residential area of Arles and the red lizard too. The wood bottle is still in my own home.

vague verte

panneau faune fragile photographie par Valerie WurmserRoute qui mène au marais du Vigueirat

vague verte

galerie de photographies anne Eliayan ArlesVeste assortie au sens obligatoire – Same color for the road sign and the jacket.

vague verteDéplacement des arènes d’Arles

Comme l’indique la photo de Xavier Wurmser la circulation des visiteurs autours des arènes durant la féria est un problème métaphysique majeur. Pour la rendre plus aisée, nous connaîtrons bientôt le nouvel emplacement des arènes (peut être en zone nord on voit boulevard de la Libération un chantier qui s’active…). Elles seront démontées au profit d’arènes portatives bien plus légères et modulables.

arles-galerie-de-photos-x-wurmserGageons que les gradins seront rembourrés pour le plus grand confort des spectateurs.

vague verteOn sort !sur-les-quais-Arles Gallery exposition photographes arlesiens

Dernière semainepanneau-rappel-carol-martin-arles-photographies

pour l’expo collective »Sur les quais » qui sera repliée le 9 avril.

rencontres-photos-xavier-Wurmser-galerie-arles

Selon la police ou les manifestants entre 400 et 500 visiteurs. Pour attester de ce succès… Les dalles se sont déchaussées et le gravier de la cave est tout tassé !

arret-sous-pont-arles-photographie-Anne-EliayanLes retardataires dépêchez vous.

Hurry up ! Last week for the collective exhibition « The quays by the Rhône in Arles » which ends on april the 9th. 

vague verte

Le thème de la prochaine expo collective de septembre ?les-photos-de-van-gogh arles gallery exposition

Nous y voilà : L’expo s’appellera « les photos de Van Gogh ».

Imaginez si Van Gogh avait eu un appareil photo qu’est ce qu’il aurait fait ? A vous de retourner dans les endroits qu’il a aimés et qui l’ont inspiré. Imaginez ce qu’il aurait pu faire avec notre technologie ou donnez en votre version au choix.

Cette expo fera une part belle à la photographie mais nous sommes prêtes à étudier d’autres expressions si elle restent en cohérence avec les photos retenues.

Toujours la dream team des débuts de Arles Gallery :  Bruno Heitz me fait la joie d’accepter d’être -encore une fois- le parrain de cette nouvelle expo… Et j’espère que Jean-Marc Bernard pourra écrire les textes qui accompagneront les photos.

Vernissage prévu le vendredi 26 août 2016 à partir de 19 heures. L’expo restera en place jusqu’au vendredi 30 septembre au soir.

Next exhibition thema : Could you imagine what would have happened if van gogh had been a photographer ? what would he have done with all our technology ? Let’s go and rediscover the places he loved.

Save the date : Grand opening on Friday 26 august 7 pm. This amazing exhibition will stay until Friday 30 september. Come to see it !photos-Bruno-Heitz

vague verteEncore deux lions cette semaine.LION mONICA 1 lion-du-1er-avril

Monica nous a envoyé un lion en collage mais je ne me prive pas de vous faire parvenir également un nouveau lion arrivé directement de Metz que je trouve très beau.

vague verteLa phrase de Rylou

phrase-de-rylou

vague verteUne entorse sans douleur : ça n’est pas un panneau ça ne se passe pas à Arles mais pour le joli délit, parce qu’on est le 1er avril (et que tout est permis) et pour sa fidélité voici la photo envoyée par Marie.delit-de-fleur-Marie-Begel

vague verteProchain journal vendredi 8 avril. Alors, envoyez moi vos photos :

les-orgues arles galerie

vague verteMerci à Bruno Heitz pour l’appareil photo. Merci à Gérard Rossini, Monica Daniel, Marie Begel, Charles Kaminsky, Valérie et Xavier Wurmser, Carol Martin et Jean d’Alger pour les photos et aussi à Maryline Liozon alias Rylou, Danièle Caron, Céline Geneys et Micheline Miro. Contactez moi si vous avez un sujet que vous aimeriez traiter ou voir traité : téléphone 06 59 35 57 51 ou mail anne.eliayan@yahoo.frpanneau-amusant-arles-Carol-Martin-Photographie

Photo Jean d'Alger Arles

photographie-xavier-wurmser-arles

Sans blague… je vous dis à vendredi prochain.

Have a nice week. Next entry in the log on april 8th.

defense-d'entrer-au-gardien-arles-gallery

photo-xavier-wurmser-panneaux

 

arles-gallery-journal

© 2016 Anne Eliayan – Toute reproduction interdite – Tous droits réservés.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *