Janvier 2016

Cliquez ici pour voir la plus récente publication.

arles-gallery-journal

 FRISE SIMPLE VERTE

JOURNAL AU FIL DU RHÔNE 

Janvier 2016

pour Arles Gallery.

Retrouvez ci-dessous tous les articles pour ce mois là.

FRISE SIMPLE VERTE

Semaine du sam 26 déc.15 au ven 1er jan.16

arles-2016

Voilà une nouvelle année, un nouvel élan, on fait le point sur ce qui a été bien.

A ce sujet, j’ai eu envie d’utiliser ce premier journal 2016 pour faire une rétrospective et remercier tous ceux qui m’ont aidés en y collaborant. J’ai fait un classement par ordre alphabétique des prénoms pour changer un peu.

Amateurs éclairés, photographes professionnels, dessinateurs, belles plumes, ce journal hebdomadaire s’est trouvé bien plus riche de tout ce que vous lui avez donné si généreusement. Je vous en suis très reconnaissante et vous propose surtout de ne pas vous arrêter en si bon chemin.

D’autres viendront certainement bientôt agrandir le cercle des contributeurs et je suis ravie à cette idée.

Je n’ai pas publié tout ce qui m’a été proposé et j’oublie certainement des noms. Certain(e)s m’ont apporté un soutien incroyable. Je pense à vous tous et toutes mais le journal est trop petit pour pouvoir faire rentrer tous vos noms !

Pour 2016 je sais bien que nous aurons tous des moments heureux et des moments de mélancolie. La vie est ainsi faite. J’en profite ici pour citer une phrase soufflée par Rylou d’Oscar Wilde et reprise par JF Kennedy : « Il ne faut pas chercher à rajouter des années à sa vie, mais plutôt essayer de rajouter de la vie à ses années. »

Je vous souhaite beaucoup de vie dans 2016…. Avec toute ma sincérité,

 

Hello dear readers to Arles Gallery. Today I wish you a successful new year. In this diary you can find all the people who gave photos or texts for Arles Gallery in 2015. I thank them all. Many regards !

Yours Sincerely,

FRISE SIMPLE VERTE

Mag1---copie

A à C

Anne-Sophie Doucet, Arlette Debost,  Bruno Heitz, Cécile Mirambeau, Céline Geneys, Christophe Kay, Claude Sportis

Lyli MIRAMBEAU_M+®jan_30juil-13aout2015-16

21_DSCN3744  Arles-2-I-15

claude-nuagescollectif-e3

FRISE SIMPLE VERTE

D à G

lions-Edwige-Mongne

David Lep0le, Edwige Mongne, Faustine Moreau, Françoise Galeron, Françoise Giacomoni, Georges-Hubert Dutel, Gilles Magnin

Vaccarès-reçu  Georges-Hubert-Dutel-VELOS-BLACK-&-WHITE

faustine-8

 

gilles-magnin-15051005-Arles-40x60-web-(2)

FRISE SIMPLE VERTE

H à K

Henri Olivon, Jacques Trouche, Jean D’Alger, Jean-François Raffalli, Jean-Marc Bernard, Jean-Pierre Cros, Julie Allement, Jürgen Schwitzkowski, Kali Zed

P1340671

arles-gallery-polaroid-ouverture

A-28

Jean-Michel-Coulon-7 Jacques-Trouche-main-qui-peint-Arles cros

fiole-romaine-arlesienne

FRISE SIMPLE VERTE

L à O

goyesque

Marc-Corigliano-L

LUCIL11

Lucie Ferlin, Lucille Briffaud, Marc Corigliano, Marc Pellet, Margaux Polizzano, Marie Carriere, Michel Wayer, Micheline Miro, Olivier Querette

IMG_2505---Copie Diapositive07

 

FRISE SIMPLE VERTE

P à T

V__6C2B

Thierry-Gautier-novembre-2015-Arles

Patrick Rey, Raymond Martinez, Remi Sabouraud, Rylou Liozon, Saïd Fahim, Slavin Eyez, Thibault Franc, Thierry Gautier, Torsten et Régine Wroblewski

14Les-g+®ants-p+®trifi+®s-copie cheval-Said-Fahim

Slavin-Eyez

jedy

Diapositive10

 

FRISE SIMPLE VERTE

Allez on élargi l’horizon des lions ! lion-de-Lyon-L

En 2016, tous les lions des 4 coins du monde qui me seront envoyés seront publiés. Aussi n’hésitez plus à prendre des photos dans Arles bien sûr mais aussi lors de votre passage à Belfort, à la gare d’Austerlitz, à Nancy, à Venise ou au cirque Pinder…

Cette semaine c’est Gene la photographe « photolionpassion » (comme elle se nomme) qui est native d’une autre ville bordée par le Rhône et qui inaugure le concept. Merci pour cet envoi.

FRISE SIMPLE VERTE

 Semaine du sam 02 au vendredi 08 jan.16

Mailpoet-AG-pour-journal-21-aout-2015

 

Je ne sais comment vous dire à quel point je suis impatiente chaque vendredi de vous retrouver !

On avait dit résolutions … Pour 2016, je renouvelle juste mon intention de vous retrouver tous les vendredis prochains de l’année et il y en aura encore si j’ai bien compté 51.

Voici quelques bien vieilles photos d’encore bien plus vieux soupiraux mais que j’aime beaucoup. Et puis quelques images qui m’ont faites sourire j’espère que cela vous amusera aussi. Merci à ceux qui m’ont envoyé leurs photos, Monica, François, Marc et celles qui m’ont donné un sérieux coup de main pour les textes Rylou, Céline et Micheline.

Passez une très bonne semaine.

Ne laissez pas déjà tomber vos sages résolutions, ça commence à peine et vous êtes en bon chemin j’en suis sûre.

FRISE SIMPLE VERTE

debost
© photo François Debost

I can’t tell you how impatient I am to come and talk to you every friday.
I won’t make any promise for 2016 that I can’t keep but be sure I intend to meet you every  friday of the year  which means , if I  am right, 51 times!
Here are a few old photos of still older basement windows that I like a lot. You will also find here a few images which made me smile and which, I hope, will entertain you as well.

Have a very pleasant week. Don’t give up your good resolutions and don’t forget you are progressing in the right direction. 

FRISE SIMPLE VERTE

Les soupiraux

The basement windows soupir-2

  

Ce mot vient de soupirer au sens de « exhaler » et vient du latin « spiraculum » qui veut aussi dire ouverture ou « spirabilis » qui veut dire respirable ou aérien.

Leur rôle : apporter de l’air et de la lumière aux souterrains des bâtiments officiels et maisons bourgeoises d’Arles.

soupir-3

Les galeries des cryptoportiques étaient aussi dotées de soupiraux qui faisaient rentrer beaucoup de lumière… Cela peut vous paraître étrange mais l’obscurité a gagné les galeries du fait que le niveau de la ville est aujourd’hui plus haut d’environ 6 mètres.

soupir-1

Jean Marc Bernard en connait évidemment un rayon sur le sujet je vais essayer de ne pas transformer ses explications : Au départ, les maisons de la Hauture n’ont pas de rez-de-chaussée c’est à dire que la partie qui donne dans la rue est utilisée pour un hall d’accueil et un escalier pour les étages ainsi qu’une cour.

C’est le premier étage qui sert de pièce de réception appelé « LA salle ». Le grenier est à usage climatique servant à réguler la température.

   soupir-5

Revenons à notre sous sol. C’est au 17ème siècle que le rez-de-chaussée se met à être une partie de la maison à part entière et du coup on creuse les caves dans les maisons déjà construites… Vous voyez l’exploit !

soupir-7

In french, the word « soupirer » comes from the word « exhale » which itself comes from the latin « spiraculum » meaning opening  or from the word « spirabilis » meaning something aerial or breathable.

The function of the basement windows is therefore to channel outside air and light into the official buildings and bourgeois houses of Arles.

soupir-4

The cryptoporticoes were also endowed with such « soupirails » or basement windows which allowed the light to penetrate into the building…This may seem strange to you but if darkness has now invaded the galeries it is because the level of the town is 6 metres higher than it used to be.

Jean Marc Bernard knows a lot about the subject and I’ll try not to betray his explanations:

In the begining, the wealthy houses don’t have any groundfloor habitations that is to say, the part that gives onto the street is devoted to welcoming visitors and from there a staircase leads to the upper floors.

The first floor is called « THE  room » and is used for receptions.

soupir-8

The attic has a climactic role  and is meant to regulate the temperature of the house.

Let’s come back to our basement. It is only during the 17th century that the groundfloor of the house becomes part of the habitation and therefore cellars are excavated under the houses…I leave that performance to your imagination!

soupir-6

FRISE SIMPLE VERTE

Le 30 janvier on fait sauter les crêpes

Samedi 30 janvier 19 heures au 8 rue de la liberté on fête la chandeleur. Françoise et moi nous vous attendons avec un montagne de crêpes et quelques bouteilles de cidre. Vous pouvez amener sucre, confiture, chocolat ou miel pour les accompagner et passer un bon moment entre amis autour de la photographie.

Comptez sur moi pour vous en reparler plusieurs fois histoire de vous y voir.

arles-galleryVenez tous !

FRISE SIMPLE VERTE

Rions z’un peu

Un éclairage renforcé sur les remparts augustéens au cas où il y ait une ampoule de grillée …

  • lampadaire

Un rideau se transforme en nappe puis en arlésienne en chair et en os puis en mannequin de cire : démonstration.

    un rideau… un-rideau

 

une nappe ! une-nappe

 

une arlésienne ?

 une-cigale

 … et bé non, un mannequin rue Porte de Laure

 une-poupeee

FRISE SIMPLE VERTE

Lion polonais …

Voilà le commentaire qui accompagnait la photo :
« Quand un Lion borgne a Cracovie te dit: Dzien dobry ….. on pense a Qui????? Bise polonaise de Monica »

lion-polonais-monique
Merci chère Monica, j’ai regardé Dzien dobry ça veut dire bonne journée !

FRISE SIMPLE VERTE

phrase-de-rylou

rylouRalph Waldo Emerson, poète et philosophe américain du 19ème siècle.

FRISE SIMPLE VERTE

marc-pellet-20151208

© photo Marc Pellet

FRISE SIMPLE VERTE

Semaine du sam 09 au vendredi 15 jan.16

mail-pour-le-15-janvier-arles-gallery

J’espère que vous avez passé une bonne semaine et je souhaite bienvenue à ceux qui nous rejoignent. Cette semaine nous entamons une série de journaux dédiés aux couleurs. On commence par le rouge.

Le  texte de Margaux Polizzano « Rugissez » va bien avec cette couleur. Cette jeune femme est une passionnée des mots. Je l’ai illustré de photos à dominante bleue… mais non, rouge !

Encore merci pour notre rendez-vous hebdomadaire que vous ne manquez pas. Vous les lecteurs et ceux qui participent à ce journal vous êtes à la fois fidèles, bienveillants, inventifs et exigeants. Ne changez pas.

Vos réactions et commentaires, sont comme un bon bol d’air pur ou un verre de jus de fruits plein de vitamines et donnent envie de se surpasser.

Voilà, il semblerait que quelques images valent mieux qu’un très long discours de ma part alors je vous souhaite un joli moment de pause en compagnie de ce journal.

Très amicalement,

Hello, I am very happy to meet you again and I give the new readers a warm welcome.

This paper and the followings are dedicated to color. We begin this week with the red color. Red well occurs with the text of Margaux Polizzano « Roar ». This young woman is passionate by words.

Again thank you for our weekly appointment that you do not miss. You, readers, and those who participate at this paper you are both, loyal, caring, inventive and demanding. Do not change it ! You help us to surpass ourselves in order to make things better.

Some images are better than one of my long speech. So, I wish you a beautiful moment of pause in our company.

Sincerely yours ,

FRISE SIMPLE VERTE

ROUGE

arlesienne-ARLES-GALLERY cocarde-arles-gallery fenetre-arles-gallery fleur-rouge-arles-gallery

 Rouge passion, tentation. Red passion, temptation.

feria-arles-gallery

Rouge feu, rouge sang. Red as fire, as blood. 

Rouge du combat et de la détermination. Red, the fight and determination.

jeune-torero-arles-gallery

Rouge de la puissance et du luxe. Red, power and luxury.

FRISE SIMPLE VERTE

Rugissez !

lion-arles-gallery

  Il faut toujours rugir. Tout est là : c’est l’unique question.

Pour ne pas sentir l’horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut rugir sans trêve.

heurtoir-porte-rouge-hauture

Mais de quoi ? De plaisir, de rire ou d’émotion, à votre guise. Mais rugissez.

Et si quelques fois, sur les marches de l’église St Trophime, sur l’herbe du jardin d’été, dans la solitude morne du forum l’hiver, vous vous réveillez, le rugissement déjà diminué ou disparu… Alors, demandez au mistral, à la vague du Rhône, à la croix de Camargue, au flamant rose, à l’horloge de la mairie, à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle,demandez quelle heure il est.

jupe-rouge-arles-gallerypalissade-arènesporte-rouge-arles-gallery

Et le mistral, le Rhône, la croix de Camargue, l’horloge de la mairie, vous répondront : « il est l’heure de rugir ! » Pour n’être plus les esclaves martyrisés du Temps, rugissez ; rugissez sans cesse !

De plaisir, de rire ou d’émotion, à votre guise.


Jean-d'Alger

   FRISE SIMPLE VERTE

rouge-arles-gallery

FRISE SIMPLE VERTE

phrase-de-rylouvie

FRISE SIMPLE VERTE

geyko-arles-galleryC’est tout pour aujourd’hui et à vendredi prochain 22 janvier 2016.

Contactez moi si vous avez un sujet que vous aimeriez traiter ou voir traité : téléphone 06 59 35 57 51 ou mail anne.eliayan@yahoo.fr

Avec une autre couleur et des photos de Françoise Galeron c’est promis !

Have a nice week. Next entry in the log on january 22nd.

porte-arles-gallery

 

FRISE SIMPLE VERTE

 

Semaine du sam 16 au vendredi 22 jan.16

Arles-gallery-20160122

Voici que cette semaine c’est la couleur de l’espoir que je vous propose de conjuguer.

La couleur de la nature, la couleur de la permission, la couleur de la fraîcheur. Symbole de l’énergie de l’optimisme et de la jeunesse. Symbole de la sérénité.

Dans la culture occidentale on associe le vert à la fortune (… bien sûr, le trèfle à 4 feuilles !).

Au théâtre, Molière serait mort sur scène en portant des vêtements de cette couleur, qui est, depuis, bannie des planches.

Le vert vif serait également reposant pour les yeux. Alors, pour les yeux, place aux images vertes !

Je vous souhaite un agréable moment de lecture. La sœur Anne ne voit rien que l’herbe qui verdoie (et le soleil qui poudroie) et comme c’est extrait de Barbe bleue vous comprenez que la semaine prochaine vous aurez droit à la couleur bleue !

Très amicalement,

Hello, I am very happy to meet you again and I give the new readers a warm welcome.

This week, I propose that we speak about the colour of hope. The color of nature,the colour of permission. The colour of freshness. Symbol of energy, optimism and youth. Symbol of serenity.

In western culture we associate this color with the luck: a clover to 4 leaves. It is good luck you know . But it is not good luck to the actors : Molière would have died on stage wearing clothes of this colour.

The bright-green would be also restful for eyes.

Then look at the green pictures …! I wish you a beautiful moment of pause in our company.

Sincerely yours ,

Anne Eliayan

FRISE SIMPLE VERTE

Trêve Hiver(t)nale

Texte de Margaux Polizzano

Suivez bien… Les « ver » sont à l’endroit ou à l’envers (rev).

       Orage-francoise-galleron      Photo © Françoise Galeron

Ouverture vers l’hiver, en version douce pour le moment.110720_2198

Le verre vert, photo de Jean d’Alger

Il arrivera peut-être plus tard, nous ne sommes pas avertis.vert-soupirail

En tout cas, pas de verglas.vert-volet-et-borne

Tendances inversées : hiver verdoyant.GEN-LES-SALADES-D'ARLES

Le vert du marché d’Arles vu par Gene d’Istres.

Et versatile.porte-verte

Le printemps serait-il déjà là mais dans une version introvertie ?vert-heurtoir-arles-gallery

C’est le monde à l’envers !vert-heurtoir

Pas de vernissages prévus ?vert-orange-volets

Verveine au litEnganes-Françoise-Galeron

© Françoise Galeron

donc… mettons-nous au vert.thierry-gautier

 

FRISE SIMPLE VERTE

la-phrase-de-Rylourylou

FRISE SIMPLE VERTE

Détails léonins

Détail d’un des lions de l’hôtel de ville (les copains de Vénus) !

lion-arles-gallery

FRISE SIMPLE VERTE

Interrogations sur « HUILES D’OLIVE »

Cet été je suis venue chercher un sandwich ici. L’endroit est à deux pas de la place du Forum. Je passe presque tous les jours devant et je n’avais jamais prêté attention à l’enseigne. En fait, j’écrirais plutôt Huile d’olives plutôt que Huiles d’olive. Puisque à mon avis il faut de nombreux kilos d’olives pour faire un litre d’huile. D’abord qui est Olive ? Pourquoi fabrique t’il (ou t’elle) des huiles ? Ou alors, est ce que les occupants des lieux ont trouvé le moyen de faire de l’huile avec une seule olive ? Et par conséquence, y a-t-il plusieurs sortes d’huiles en vente ici ?

huiles-arles-gallery

Bref, on peut tourner en rond longtemps autour des huiles d’olives on dirait juste que celui qui a collé les lettres s’est retrouvé à la fin avec un « s » en trop et l’a mis un peu au petit  bonheur la chance… La chance qui est symbolisée par la couleur verte justement (au passage, je vous fais remarquer qu’il y a un lion sur la porte).

There is something strange about olive oils. This summer I often came there to look for a sandwich.The place is just a step from the Forum place.I pass by almost every day and I never paid attention on the brand. Actually I will write more « huile d’olives »  rather than « huiles d’olive ». Because, to my mind, it is necessary to have a lot of kilos of olives to get one liter of oil .

At first who is Olive ? Why does she or does  he produce olive oil ? Perhaps the inhabitants found the mean to make oil with a single olive. Are there several sorts of available oil ?

Anyway we can go around in circles still a long time about the olive oil. It seems that the man who stuck letters ended up with an « S » more and put it haphazardly…
Luck which is exactly symbolized by the green colour .
FRISE SIMPLE VERTE

On sort !

Samedi 30 janvier on fait sauter les crêpes

19 heures, 8 rue de la liberté on fête la chandeleur. Françoise et moi nous vous attendons avec des crêpes, et des gâteaux. Vous pouvez amener juste votre bonne humeur ou encore du sucre, confiture, chocolat ou miel pour accompagner les crêpes. Quelques bouteilles de cidre seraient les bienvenues.

Nous pourrons passer un bon moment entre amis autour de la photographie et parler aussi de la prochaine expo collective du 4 mars prochain sur le thème des quais arlésiens . N’hésitez pas à me poser vos questions sur ce sujet je serai là aussi pour ça.

Si vous êtes intéressés par le projet plusieurs mails viendront également vous donner tous les détails.

Il y a certainement des nouveautés dans l’atelier depuis la dernière fois que vous êtes venus, venez donc, faites pas de chichis (y’aura que des crêpes… ).

FRISE SIMPLE VERTE

geyko-arles-galleryC’est tout pour aujourd’hui le prochain journal vendredi 29 janvier sera tout bleu !

Et si vous voulez aller voir, et revoir les semaines précédentes c’est facile en cliquant ici.

Merci à Maryline Liozon alias Rylou, Céline Geneys, Margaux Polizzano, Thierry Gautier, Françoise Galeron, Jean Michel Coulon dit Jean D’Alger, Gene d’Istres.

Have a nice week. Next entry in the log on january 29th.

Contactez moi si vous avez un sujet que vous aimeriez traiter ou voir traité : téléphone 06 59 35 57 51 ou mail anne.eliayan@yahoo.fr

FRISE SIMPLE VERTE

 

Semaine du sam 23 au vendredi 29 jan.16

fenetre bleue_1530196

 

Ravie de vous retrouver après cette longue semaine. Aujourd’hui c’est le bleu que nous explorons, couleur du rêve et de la sagesse. Symbole de vérité, comme l’eau limpide qui ne peut rien cacher. En occident c’est notre couleur préférée, on la trouve partout.

C’est Marie (assidue et active lectrice que j’ai eu le plaisir de rencontrer cet été) avec son commentaire de la semaine dernière qui m’a soufflé le titre du journal de cette semaine : vous savez bien cette chanson que nous avons tous fredonné au moins une fois dans notre vie.

Et quand Margaux Polizzano m’a proposé sa version du bleu, j’ai adoré, alors, je vous souhaite un agréable moment de lecture et pour la semaine prochaine je vous parlerai en fait de deux couleurs pleines d’énergie… Le jaune et l’orange.

Donc si vous avez des photos d’Arles à partager avec ces couleurs là n’hésitez pas à me les faire parvenir.

Très amicalement,

Annejean d'alger

Hello, I am very happy to meet you again and I give the new readers a warm welcome.

This week, I propose that we speak about the colour of dream and wisdom. The color of the truth, as clear water without hiding anything. 

In western culture it is our preferite color. Then look at the blue pictures …! 

I wish you a beautiful moment of pause in our company.

Sincerely yours ,

Anne

FRISE SIMPLE VERTE

GEN-2007-01 ARLES 010BLEU

photo © Gene D’Istres

Les mots Bleus

de Margaux Polizzano

Pas vraiment la couleur du ciel en ce moment mais qu’importe…pour lutter contre la grisaille…Nous restent encore souvenirs et espérances.

27 fev 2015 DSCN8576

D’abord il y aura le printemps, synonyme de Feria pour quelques uns…dont moi.

IMG_2584.JPG thierry gautier rose bleueTop départ de la saison, promesse du réveil de notre ville endormie. Certains commencent le jeudi soir à écumer les quelques bars enclin à faire la fête, sorte de vernissage d’une exposition qui ne durera que quatre jours.

AVION_francoise-galeron© Françoise Galeron

Vendredi matin, on sort boulevard des lices, on sent les choses arriver doucement: les bodegas qui ont survécu s’installent, les camions-snacks aussi, et les barrières pour encadrer bandido et enciero prennent place.

arlesienne-anne-eliayan

 On fait un tour place de la Mairie, la bodega des Ayudentes finit les derniers préparatifs, ce qui émeut plus d’un jeune qui vient quémander sa place pour pouvoir espérer rentrer dans l’endroit devenu « sélect »…

cabane_arles gallery anne eliayan

Puis on va place du Forum où enfin les bars sortent leurs comptoirs et où l’on peut sentir l’odeur de la paella !

forum-arles-gallery-anne-eliayan

volets Xavier Wurmserphoto © Xavier Wurmser

Samedi et dimanche c’est parti ! Corridas, penas, foule, bodega…tout y est ! L’amphithéâtre devient Arènes et reprend vie ! Les rues deviennent spectacle, on suit quelques fanfares et on se laisse gagner par l’euphorie collective. arlesienne Xavier Wurmser

photo © Xavier Wurmser

Le soir, le forum se remplit et il devient presque impossible de le traverser.  Les rires, Dalida, Claude François et évidemment les Gipsy Kings occupent le fond sonore.

GEN-2006-07 ARLES RIP 091BLEU

photo © Gene D’Istres

On se ballade à la recherche d’un verre et de quelques amis. La fatigue n’existe pas : c’est la fête – pour ceux qui ne s’en sont pas encore lassés.

train Xavier Wurmser

photo © Xavier Wurmser

La Feria de Pâques c’est aussi la pluie inévitable, le vent qui se réveille et le froid qui nous rappelle à l’ordre : ce n’est pas encore l’été !

obelisque-sous-la-pluie-arles-gallery

Le bleu du ciel réapparaîtra lentement, mais le jaune chaud du soleil, lui, se cachera encore un peu.

bleu-volet-et-murs-arles-gallery

FRISE SIMPLE VERTE

Lion dessiné par un arlésien

Merci Adel Lopez de m’avoir offert ton dessin il est vraiment très beau.

lion-adel-lopez

FRISE SIMPLE VERTE

Cours dérobées

Si vous avez déjà pu voir ce lieu c’est que vous êtes chanceux. Au début, j’ai cru que c’était un montage et j’ai mis un moment pour trouver où avait été prise cette photo.

Vous vous situez ? Cherchez bien !

st-trophime-arles-galerie-anne-eliayan

Merci à Hélène Arlaud pour avoir retrouvé cette carte postale.

FRISE SIMPLE VERTE

On sort ! Le Samedi 30 janvier à 19 heures

invitation-arles-galerie

19 heures, 8 rue de la liberté on fête la chandeleur. Françoise et moi nous vous attendons avec des crêpes, et des gâteaux. Vous pouvez amener juste votre bonne humeur ou encore du sucre, confiture, chocolat ou miel pour accompagner les crêpes. Quelques bouteilles de cidre seraient les bienvenues.

Nous pourrons passer un bon moment entre amis autour de la photographie et parler aussi de la prochaine expo collective du 4 mars prochain sur le thème des quais arlésiens . N’hésitez pas à me poser vos questions sur ce sujet et à vous inscrire je serai là aussi pour ça.

Si vous êtes intéressés par le projet mais que vous ne pouvez venir, pas de panique ! Sachez que plusieurs mails viendront également vous donner tous les détails.

Pour ceux qui ont fait partie cet été des jeudis des pénitents bleus (et pour les autres) une petite nouveauté dans la cave….

bleu-angle-volet-arles-gallery

FRISE SIMPLE VERTE

la-phrase-de-Rylou

picasso-arles Désolée Monsieur Picasso, mais le rouge on l’a déjà fait dans le journal du 15 janvier ! La semaine prochaine se sera du jaune….

 FRISE SIMPLE VERTE

A demain !

Prochain journal vendredi 5 février.

On se quitte pour cette semaine avec une photo de Jean D’Alger. Et si vous voulez aller voir, et revoir les semaines précédentes c’est facile en cliquant ici.

Merci à Maryline Liozon alias Rylou, Margaux Polizzano, Xavier Wurmser, Céline Geneys et Micheline Miro, Adel Lopez, Hélène Arlaud, Thierry Gautier, Françoise Galeron, Jean-Michel Coulon dit Jean D’Alger, Gene d’Istres.

Have a nice week. Next entry in the log on february 5th.

Toutes les photos du 31 janvier soirée crêpes à Arles Gallery
regroupées dans une page dédiée ici.

arles-gallery-journal

© 2016 Anne Eliayan – Toute reproduction interdite – Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *