Octobre 2018

Octobre 2018

Cliquez ici pour voir la plus récente publication.

Semaines du sam 28 sept au ven 12 oct 2018

Numéro 165 du Vendredi 12 octobre 2018

J’espère que vous allez bien et souhaite la bienvenue au nouveaux abonnés.

J’ai reçu pour ce nouveau thème une centaine de photos. Merci, vraiment merci pour votre intérêt croissant pour ce journal et pardon car je n’ai pas pu tout publier. Le bord de mer c’est la nostalgie des beaux jours, c’est la fin d’une terre, un changement moléculaire de l’état solide au liquide, c’est le rêve d’ailleurs. Je vous souhaite une bonne promenade au bord de l’eau.

Avec toute mon amitié –Anne Eliayan

Et pour nos amis anglophones

Hello, I guess you are all well. Welcome to those who read their first ArlesGallery newsletter and a warm welcome too for those who sent me for the first time photos. Today ce topic is about seaside. 

I received for this new topic almost one hundred photos. I thank all the photographers for their interest for this publication. It was, as you will understand, impossible to show all. Seaside is beautiful days wistfulness, the end of the ground, a molecular change, transition from a solid to a liquid state, a dream of elsewhere.  I wish you’ll enjoy the photos and textes regardless of my approximate English…

With all my friendlyness –  Anne

La mer qu’on voit danser

Écrite en 20 minutes alors que le chanteur Charles Trenet regarde non pas la mer mais un étang (de Thau) de la fenêtre du  train qui l’amène de Montpellier à Perpignan, cette chanson aurait très bien pu rester dans le placard du fait de son thème qui est jugé un peu « bateau ».

The tune I have chosen to complement the photos is a Charles Trenet song. It came to him while he was traveling by train in 1943, he wrote the lyrics in less than 20 minutes between Montpellier and Perpignan as he was looking at the Etang de Thau, a sort of lagoon (and not the sea!) he saw through the train window.

En français la chanson parle de l’amour de Trenet pour la mer alors qu’en anglais c’est la complainte d’un marin éloigné de sa fiancée restée sur la plage.

This song became an unexpected hit indeed during several years all the singers declined the offer to sing it. In French the main topic is the singer’s love for sea whereas in English it is the song of a sailor far away his girlfriend.

Chantons

La mer
Qu’on voit danser
Le long des golfes clairs
A des reflets d’argent
La mer
Des reflets changeants
Sous la pluie

La mer
Au ciel d’été confond
Ses blancs moutons
Avec les anges si purs
La mer
Bergère d’azur, infinie

La mer
Les a bercés
Le long des golfes clairs
Et d’une chanson d’amour
La mer
A bercé mon cœur pour la vie

Somewhere beyond the sea 
Somewhere waiting for me
My lover stands on golden sands 
And watches the ships that go sailing

Somewhere beyond the sea 
She’s there watching for me
If I could fly like birds on high 
Then straight to her arms I’d go sailing

On sort ! 3 lieux pour un même sujet

Exposition « Frères d’Harmattan » – organisée par le Comité Arles Sagné, Commanderie Sainte-Luce, 8 Rue du Grand Prieuré, 10 -17 h du 6 au 18 novembre

Exposition « 18-100 » – D’Art d’Arles, 8 Rue de la Liberté10 -17 h du 9 novembre au 15 décembre

Mais aussi BD et livres à découvrir à la Librairie du Palais, 10 Plan de la cour. Pierre et Nicole, passionnés pour cette période vous proposent les ouvrages qu’ils ont soigneusement choisis. D’une aide précieuse dans la construction de l’exposition, D’Art d’Arles les remercie pour leurs recherches. Allez les rencontrer avec le mot de passe : « 18-100 » et rentrez dans la plus ancienne librairie de France ouverte depuis le 17eme siècle.

Toutes les dates pour 18-100

Le 3 novembre 2018 à 18h à la Commanderie Sainte-Luce, le Comité Arles Sagné vous accueille pour le vernissage de leur exposition. Ils ont de nombreuses autres programmations autour de la commémoration à consulter dans Arles Agenda.

Pour d’Art d’Arles 8 Rue de la Liberté à Arles

Le vendredi 9 novembre 18 heures : Vernissage de l’exposition collective 18-100 (comprenez 1918-100 ans). Avec la participation d’artistes et de collégiens en classe de 3ème du Collège Ampère à Arles

Le vendredi 16 novembre à 18 heures aura également lieu à la galerie avec la contribution de Claude Sportis, une lecture de textes sur le thème de la 1ère guerre mondiale. Les lecteurs seront des élèves de 3ème du collège Ampère.

If you come in our gallery you can see our permanent but also temporary exhibits and I hope you’ll enjoy them. We are working on our next topic named 18-100 about the end of the first WW. The collective exhibition begins this Friday 9th november at 6 PM. A performance with students around war correspondances will take place in our galerie this Friday 16th november.

Working with youngs students is new for us and very interesting ! 

 On sort encore ! 14ème Édition du salon du livre à Fontvieille

Nous serons le Samedi 17 et le dimanche 18 novembre à la salle polyvalente de Fontvieille pour parler de nos plus récentes publications sous le nom de la jeune maison d’édition que nous avons créé : Vivre Livre Vivre Libre. J’y présenterai aussi bien sûr le livre sur Arles que j’ai eu le bonheur de co-écrire avec René Garagnon et édité par les Éditions Équinoxe.

Horaires : Samedi de 14h00 à 18h30 / Dimanche de 11h00 à 12h00 puis de 14h00 à 18h00.

Avec la présence des écrivains René Garagnon et Christian Pic.

Lion encore

Ils sont le symbole d’Arles, on en trouve au quatre coins du monde. Votre mission si vous l’acceptez ? En ramener de vos voyages et promenades. Pour que chaque semaine les lions soient présents dans cette rubrique. Wherever you are in the world send me lions.

Rylou is back

 « La mer ne se vante pas d’être salée »

proverbe créole

Hall of fame

 Ils ont contribué au journal de cette quinzaine. They made this newsletter.

Photographes et reporters :

Fabrice Spica – Gabriel Meunier – Jean-Pierre Wild – Céline Geneys – Martine Charrière – Gabriel Meunier – Gisèle Jacquet – Monique Gérard – Jacques Estal – Isabelle Charlent – Xavier Wurmser – Cyril Jacquart – Olivier Queyrette Ektadoc – Evelyne Mérique – Gilles Montagné – Daniel Malafosse – Jean-Claude Desarnaud – Alain Poggi

Rédacteurs et traducteurs : Micheline Miro, Maryline Liozon alias Rylou.

Prochain journal le vendredi 2 novembre 2018.

Prenez en photo votre écriture : Graphologie – Take a photo of your own writting :Graphology

Pour ceux qui découvrent, voici en quelques mots les principes fondateurs de ce journal : chaque quinzaine je vous propose un sujet, des quatre coins du net des photographes pro ou passionnés m’envoient avant la date limite leurs photos sur le thème. Charge à moi d’en faire un journal qui sera envoyé sous forme de newsletter dans la nuit du jeudi au vendredi. Il n’y a pas de transaction marchande sur ce journal (sauf pour ceux d’entre vous qui veulent soutenir l’association d’Art d’Arles en devenant adhérant c’est 10 euros par an ou selon votre bon vouloir).

Les photographes contribuent gratuitement et  je ne demande aucune contrepartie financière pour la publication. Nous avons la grande chance que ce petit journal soit lu dans de nombreux pays, par des centaines de lecteurs. C’est bien ainsi !

 Date limite de réception des photos le mardi 30 octobre minuit. The dead line for sending photos is the 30h october.

Soyez inspirés ! Be inspired. … See you again in couple of weeks. 

arles-gallery-journal

© 2018 Anne Eliayan – Toute reproduction interdite – Tous droits réservés.