Mai 2018

Mai 2018

Cliquez ici pour voir la plus récente publication.

                

 

Semaines du sam 28 avr. au ven 11 mai 2018

Numéro 154 du vendredi 11 mai 2018

 

Encore une semaine de passée et nous voici à nouveau réunis pour un petit moment de détente. Cette semaine, pierres, mousses et pierres qui roulent et qui n’amassent donc pas de mousse… Ce n’était pas si simple en fait.

Alors un grand merci pour ceux qui ont joué le jeu et envoyé des photos et bonne lecture de ce qui va suivre et à bientôt.

Je vous laisse découvrir la sélection de cette semaine.

Avec toute mon amitié 

Anne Eliayan

et pour nos amis anglophones

Another week passed and here we are together again for a while. This week, the topic was “a rolling stone gathers no moss”.

It was not as easy I thought finally… So a big thank you for all the readers who sent me photos, so enjoy your reading !

With all my friendlyness

 Anne

Il faut être costaud pour affronter la pierre

Plus on travaille plus on se sent bien… selon le dicton.

Comme vous pouvez le voir, cette expression prend ses racines du grec et du latin qui ne connaissaient pas le burn-out. C’est une apologie du travail et de la stabilité. On pourrait rebondir sur un autre proverbe « on sème ce qu’on récolte ».

Malheureusement dans la société où nous vivons il faut aller vite et finalement ce proverbe ne veut plus dire grand-chose. Alors profitons plutôt des photos.

The longer we work, the more secure we will feel. 

As you can see, it has its origins in Greek then Latin saying. At the time, they didn’t know the concept of nervous breakdown!

 It is an apology of work and stability. Mention should also be made of this sentence:”What you sow you reap”.

At the corner of Republic Square in Arles, on top of a building, a rolling stone ?

Unfortunately, we live in a society where everything seems to be fast and in a hurry. In these extremely busy days, this saying means virtually nothing.  So I give room for these following images !

Pour les doués en latin

Au XVIe siècle on disait : Pierre souvent remuée de la mousse n’est pas revêtue. Traduction littérale du dicton grec puis latin : « Saxum volutum non obducitur musco ».

Et encore « Saepius plantata arbor fructum profert exiguum » c’est-à-dire Arbre transplanté souvent n’a jamais fruit abondant (en Italien le dicton est resté jusqu’à aujourd’hui le même : « Albero spesso traspiantato mai di frutti è caricato »)

Des fins fonds des ères géologiques
galets roulés par les glaciers
galets usés
polis
se sont assagis
temps et négligence ont apporté la mousse
la rue d’Ypres est une vielle rue de Lyon fort pentue
alors soufflons et prenons le temps de les caresser, au moins des yeux.

Gabriel Meunier

Arles insolite et méconnue

Croyez vous vraiment qu’Arles vous a livré tous ses secrets ?

J’ai eu grand plaisir à travailler avec mon ancien professeur René Garagnon. Découvrez ce livre de 120 pages, déambulation dans Arles de quartier en quartier et dénichez des détails peu connus.

Vous recevez des amis cet été ? C’est peut être un joli cadeau que vous pouvez leur offrir pour les aider à découvrir la ville.

Version en français et en anglais, traduction en anglais des textes par Micheline Miro.

The phrase of Rylou

Être homme c’est sentir en posant sa pierre que l’on contribue à bâtir le monde.

Antoine de Saint-Exupéry

Les lions de la semaine

Ils sont le symbole d’Arles, on en trouve au quatre coins du monde. Votre mission si vous l’acceptez ? En ramener de vos voyages et promenades. Pour que chaque semaine les lions soient présents dans cette rubrique. Wherever you are in the world send me lions !  

 

Hall of fame – who’s who !

 Ils ont contribué au journal de cette quinzaine. They made this newsletter.

Photographes et reporters :

Céline Geneys, Danièle Caron, Gabriel Meunier, Monique Gérard, Michèle Wurbel, Daniel Finkelstein, Jean-Claude Desarnaud, Anne Meunier, Michel Lombard, Xavier Wurmser, Philippe Sabathé.

Rédacteurs et traducteurs : Micheline Miro, Maryline Liozon alias Rylou.

Un plan pour ceux qui nous cherchent

Où nous trouver ?

Venez acheter une photo si vous avez un cadeau d’anniversaire à faire.

En ce moment l’Expo l’Arlésienne et ces petits bouts de nous

Prochain journal le vendredi 25 mai 2018.

extra large, extra bon… c’est extra

 Date limite de réception des photos le mardi 22 mai minuit. The dead line for sending photos is the 22th may.

Soyez inspirés ! Be inspired. … See you again in couple of weeks. Contactez moi si vous avez un sujet que vous aimeriez traiter ou voir traité. Téléphone 06 59 35 57 51 ou mail anne@arlesgallery.com

Semaines du sam 12 au ven 25 mai 2018

C’est EXTRA

Semaines du sam 12 au ven 25 mai 2018

C’est EXTRA

N°155 du vendredi 25 mai 2018

Voici pour commencer un ciel extra-bleu qui est bien la confirmation que l’été sera là bientôt (et les vacances).

Ce sujet « extra » est venu comme ça alors que j’écoutait cette chanson si connue. On s’en est beaucoup éloigné mais c’est tant mieux car le résultat est quand même amusant.

Je vous souhaite quelques minutes de divertissement avant de reprendre votre travail. Que ces quelques images et leurs légendes vous apportent bonheur et bonne humeur.

Ah ! Et puis je vais vous demander dans une newsletter spéciale de confirmer que vous souhaitez toujours recevoir cette newsletter c’est la législation qui le veut.

Avec toute mon amitié

Anne Eliayan

Extra-va-gant

Alcool Extra-vieux et bottes Extra-ordinaires

et pour nos amis anglophones

Today the topic is « Extra”.

I hope by sharing these photos to give you happiness and smile. So enjoy your reading !

With all my friendlyness

Anne

Extra-cteur

Extra-small

Extra-XXL / Extra-pull

Extra-XXL / Extra-pôle

Extra-gelé

Extra-déri déra et Extra-lala

Extra-vert-teaExtra-muros

Extra-large

Extra-lucides

Extra-divarius (Merci l’école des Arts de Prague je pense à vous !)

Extra-strong

Extra-zen

Extra-terrestre

Extra-choux et estra-gon

Appel à projet 18-100 prochaine expo 15/10 au 15/12/18

Le sujet : 1918 il y a 100 ans

Les œuvres proposées par les artistes peuvent être retenues ou non. Cela n’est pas un jugement de valeur sur la qualité de la proposition.

La scénographie est gérée par notre collectif qui décide aussi collégialement du contenu de l’exposition. Les propositions doivent coller au maximum avec les éléments donnés dans l’appel à projet ci-dessous :

Sans oublier la mission éducative de cette exposition, traiter de la 1ère guerre mondiale en sortant des tranchées d’une façon originale, pertinente, décalée et porteuse de sens sur les valeurs et représentations utilisées conventionnellement.

Il s’agit de développer, mettre en scène ou même déformer -entre autres- les thèmes suivants :

Le rôle de la femme/Le courrier/Le quotidien (froid, humidité, boue, poux…)/Rôle de la médecine et de la chirurgie/Quel réconfort ?/La révolte/ L’espoir/La guerre d’usure/La proximité permanente du danger.

Les propositions doivent être présentées avant le 31 juillet 2018. Tous les détails d’ici la semaine prochaine dans une newsletter.

Le sujet : 1918 – 100 ans

Les œuvres proposées par les artistes peuvent être retenues ou non. Cela n’est pas un jugement de valeur sur la qualité de la proposition.

La scénographie est gérée par notre collectif qui décide aussi collégialement du contenu de l’exposition. Les propositions doivent coller au maximum avec les éléments donnés dans l’appel à projet ci-dessous :

Sans oublier la mission éducative de cette exposition, traiter de la 1ère guerre mondiale en sortant des tranchées d’une façon originale, pertinente, décalée et porteuse de sens sur les valeurs et représentations utilisées conventionnellement.

Il s’agit de développer, mettre en scène ou même déformer -entre autres- les thèmes suivants :

Le rôle de la femme/Le courrier/Le quotidien (froid, humidité, boue, poux…)/Rôle de la médecine et de la chirurgie/Quel réconfort ?/La révolte/ L’espoir/La guerre d’usure/La proximité permanente du danger.

Les propositions doivent être présentées avant le 31 juillet 2018. Tous les détails d’ici la semaine prochaine dans une newsletter.

Arles insolite et méconnue

Croyez vous vraiment qu’Arles vous a livré tous ses secrets ?

J’ai eu grand plaisir à travailler avec mon ancien professeur René Garagnon. Découvrez ce livre de 120 pages, déambulation dans Arles de quartier en quartier et dénichez des détails peu connus.

Vous recevez des amis cet été ? C’est peut être un joli cadeau que vous pouvez leur offrir pour les aider à découvrir la ville.

Version en français et en anglais, traduction en anglais des textes par Micheline Miro.

Les lions : une tradition extra (Extra-dition)

Ils sont le symbole d’Arles, on en trouve au quatre coins du monde. Votre mission si vous l’acceptez ? En ramener de vos voyages et promenades. Pour que chaque semaine les lions soient présents dans cette rubrique. Wherever you are in the world send me lions !  

Hall of fame – who’s who !

 Ils ont contribué au journal de cette quinzaine. They made this newsletter.

Photographes et reporters :

Monique Gérard, Céline Geneys, Charles Kaminski, Daniel Finkelstein, Bernard Dupré, Manon Harris, Gisèle Jacquet, Jean-Claude Desarnaud, Jacques Estal, Gilles Montagné, Jean-Marc Moulinet.

Rédacteurs et traducteurs : Micheline Miro, Maryline Liozon alias Rylou.

Venez acheter une photo si vous avez un cadeau d’anniversaire à faire.

En ce moment l’Expo l’Arlésienne et ces petits bouts de nous

Prochain journal le vendredi 08 juin 2018.

Sur ou sous les toits

 Date limite de réception des photos le mardi 05 juin minuit. The dead line for sending photos is the 05th june.

Soyez inspirés ! Be inspired. … See you again in couple of weeks.Contactez moi si vous avez un sujet que vous aimeriez traiter ou voir traité. Téléphone 06 59 35 57 51 ou mail anne.eliayan@yahoo.fr

arles-gallery-journal

 

© 2018 Anne Eliayan – Toute reproduction interdite – Tous droits réservés.