Août 2018

Août 2018

Cliquez ici pour voir la plus récente publication.

Semaines du sam 21 juil au ven 03 août 2018

Numéro 160 du vendredi 03.08.2018

Bonjour à vous qui êtes de fidèles lecteurs tout au long de l’année, vous qui nous soutenez, avez adhéré à l’association d’Art d’Arles ou allez le faire, vous pour qui c’est le tout premier journal de Arles Gallery dans votre boite mail, bonjour à vous tous, je suis heureuse d’être avec vous pour ce cent soixantième numéro.

L’inspiration je l’ai puisée cette fois-ci dans  l’histoire du portrait de Dorian Gray. Oscar Wilde, auteur de pièces de théâtre a écrit cet unique roman en 1890. Tout va bien pour lui jusqu’au jour où, à l’apogée de sa gloire, le père de son amant rend publique son homosexualité.

L’écrivain se lance dans un procès en diffamation qu’il va perdre. Le jugement se retourne contre lui et il est condamné pour ‘grave immoralité’ à deux ans de travaux forcés. Ruiné, il quitte la Grande Bretagne pour la France et finit par mourir à Paris en 1900, dans le dénuement le plus total, à l’âge de quarante-six ans.

Oui c’est une histoire si misérable qu’elle aurait pu inspirer Charles Dickens mais en fait lui aussi est mort jeune et vingt ans avant la parution du fameux roman.

Avec toute mon amitié 

Anne Eliayan

 

Et pour nos amis anglophones

You, who are faithful readers throughout many years, you, who support us and have joined the association d’Art d’Arles, you, for whom it is perhaps he first newspaper of Arles Gallery in your mailbox, all of you, I’m grateful for your reading.

The topic is about self-portrait, I wanted to explore the story written by Oscar Wilde. He wrote this single roman when he was young. But he met ‘problems’ when he is brought before the court, because he is gay. After two years of penal servitude, he left his country and came in France. Unfortunately, he will die in extreme poverty at 46 years old.

 This story is not funny but interesting so I wish you’ll enjoy the photos and textes of this newsletter.

 With all my friendlyness

 Anne

C’était mieux que bien

Merci à CharlElie Couture pour le bon moment passé ensemble. Merci à tous ceux qui étaient présents. Merci aux élus, Claudie Durand et Hervé Schiavetti venus rencontrer les artistes et notre parrain. Merci à vous tous qui avez partagé ce petit moment précieux.

CharlElie Couture nous a apporté ses conseils bienveillants, sa vision de la création et de l’Art globalement.  Humilité, gentillesse et talent. Une magnifique rencontre dont nous lui en sommes infiniment reconnaissants.

Thanks a lot CharlElie Couture for your coming in our gallery, for the good moment we spent by sharing ideas about creative work. 

Dorian Gray

était un jeune homme dont le visage était d’une grande beauté. Un de ses amis peint son portrait (devant son chateau et assis dans le fauteuil de son grand-père) et lui offre.

Dorian Gray is a very good looking young man. One of his friends paints him (a tiger in front of his castle) and offers him the portrait.

Dorian est amoureux d’une actrice. Dorian is in love with an actress.

Et puis un jour, il rompt pour des broutilles ses fiançailles avec elle. L’actrice inconsolable finit par se suicider. Then, one day, he decides to break his engagement with her. The disconsolate lady commits suicide. 

Il est à peine malheureux du drame qu’il a provoqué et affiche une belle indifférence mais quand il s’approche du tableau il se rend compte que le portrait a pris un pli mauvais sur le visage qui l’enlaidit. This loss is painless. Dorian remains completely indifferent ! But when he looks his painting he realizes that the portrait presents transformation and is significantly less pleasant.

D’exactions en forfaitures, La vie mondaine de Dorian s’écoule lentement à la vitesse d’un escargot. He also enjoyed the slow pace of his social life (as a snail).

Alors que sa beauté reste intacte, comme indifférente au temps qui passe, le tableau diabolique continue à se métamporphoser, vieillit et devient hideux. Dorian voit dans ces transformations les effets de sa méchanceté au point qu’il n’arrive plus à le regarder et le remise dans son grenier. While his beauty remains intact, the devilish painting, continues to evolve, is aging and becomes huggly. Dorian sees in these transformations the consequence of his own wickedness. He can’t see it no longer and puts it in his attic. 

Gagné par l’amertume, il finit par tuer son ami peintre qui était pourtant un chic type. He become bitter and finally kills his friend the painter who was however so kind.

Ce meurtre met fin au sortilège qui le maintenait jeune et voilà que Dorian vieillit d’un seul coup alors que le tableau redevient comme il était initialement.

This abhorrent murder breaks the spell which allows to maintain him young and healthyprotected from the time. At the same time, Dorian becomes suddenly older, whereas the painting refreshed. 

La morale ?

c’est quand même simple : Le mal ne triomphe jamais. What’the moral of the story? It’s easy to understand : evil never triumphs.

Lions

Ils sont le symbole d’Arles, on en trouve au quatre coins du monde. Votre mission si vous l’acceptez ? En ramener de vos voyages et promenades. Pour que chaque semaine les lions soient présents dans cette rubrique. Wherever you are in the world send me lions !  

Hall of fame – who’s who !

 Ils ont contribué au journal de cette quinzaine. They made this newsletter.

Photographes et reporters :

Daniel Finkelstein – Bernard Dupré – Xavier Wurmser – Gabriel Meunier – Monique Gérard – Daniel Malafosse – Céline Geneys – Françoise Le Goff – Marc Fallot – Christophe Kay – Gisèle Jacquet – Fabrice Spica – Jean Claude Desarnaud – Marie-Anne Devaux – Jacques Estal – Manon Harris.

Rédacteurs et traducteurs : Micheline Miro, Maryline Liozon alias Rylou.

Prochain journal le vendredi 17 août 2018.

Lignes aux murs, dans le ciel et sur la terre

Lines

 Date limite de réception des photos le mardi 14 août minuit. The dead line for sending photos is the 14th August.

Soyez inspirés ! Be inspired. … See you again in couple of weeks. Toutes les photos sur le site en tapant ArlesGallery dans votre portail. Contactez moi si vous avez un sujet que vous aimeriez traiter ou voir traité. Téléphone 06 59 35 57 51 ou mail anne.eliayan@yahoo.fr

Semaines du sam 04 au ven 17 août 2018

Numéro 161 du vendredi 17.08.2018

Que La Ligne soit une rivière française affluant de l’Ardèche vous ne le saviez peut être pas… Qu’il existe des îles de La Ligne en Polynésie, non plus. Que ce soit également une ancienne unité de mesure ou l’autre nom de l’équateur terrestre, il y a de nombreuses choses à dire sur les lignes en voici quelques expressions illustrées.

Et pour nos amis anglophones

Today the topic is about all sort of lines. I wish you’ll enjoy the photos and textes of this newsletter.

 With all my friendlyness

 Anne

Pêcheur à la ligne. Hook and line

Pour commencer … Les géoglyphes de Nazca

sont les grandes figures tracées sur le sol, souvent d’animaux stylisés, parfois de simples lignes longues de plusieurs kilomètres. Sur cette photo, même si cela peut faire illusion rien à voir !… Ce n’est qu’un petit chemin que j’avais suivi il y a deux ans dans les Alpes.

Quant aux ronds mystérieux sur ce mur ils sont dus à la reptation d’une plante grimpante arrachée depuis et dont il ne reste qu’une trace.

The Nazca Lines are a series of large ancient geoglyphs in the Peruvian desert.The designs are shallow lines made in the ground. Because of its isolation and the dry, windless, stable climate of this place, the lines have mostly been preserved naturally. On the upper photo you can only see a little path I took two years ago located in the highest region of the French Alps !!! What these mysterious circles mean ? The wall only keeps the track of climbing plants.

Lignes blanches continues – continuous white lines

Faire bouger les lignes – To shift the lines over

Faire de la gym pour avoir la ligne. Literally speaking « To keep the line » in French, means « to stay slim and shape ». 

 

En rang d’oignon ou en ligne, in raw or in single-file or in line !

Routes, lignes de métros, trains, lignes d’avions

Lignes dans la ville

Haute tension ! High voltage

Lignes d’horizon

Ligne de crête – crest line

Navires de ligne au dessus de la ligne de flottaison – float line

Lignes de la main

L’interligne, en ligne, dans les grandes lignes, line spacing

être connectés en ligne – connected on line

 Sur toute la ligne – all down the line

Lions

Ils sont le symbole d’Arles, on en trouve au quatre coins du monde. Votre mission si vous l’acceptez ? En ramener de vos voyages et promenades. Pour que chaque semaine les lions soient présents dans cette rubrique. Wherever you are in the world send me lions !  

Hall of fame – who’s who !

 Ils ont contribué au journal de cette quinzaine. They made this newsletter.

Photographes et reporters :

Philippe Magnet – Daniel Finkelstein – Bruno Loup – Manon Harris – Denis Vazquez – Bernard Dupré – Xavier Wurmser – Gabriel Meunier – Monique Gérard – Céline Geneys – Jean-Pierre Wild – Michel Drouart – Gilles Montagné – Geneviève Auberty – Jean.Claude Desarnaud – Daniel Volpati – Narvin Dupré – Philippe Sabathé – Richard Benkemoun

Rédacteurs et traducteurs : Micheline Miro, Maryline Liozon alias Rylou.

Prochain journal le vendredi 31 août 2018.

le vent – wind

 Date limite de réception des photos le mardi 28 août minuit. The dead line for sending photos is the 28th August.

Soyez inspirés ! Be inspired. … See you again in couple of weeks. Toutes les photos sur le site en tapant ArlesGallery dans votre portail. Contactez moi si vous avez un sujet que vous aimeriez traiter ou voir traité. Téléphone 06 59 35 57 51 ou mail anne.eliayan@yahoo.fr

 

Semaines du sam 18 au ven 31 août 2018

Numéro 162 du vendredi 31.08.2018

Quel bon vent vous amène ? Je suis si heureuse de vous retrouver !

Bienvenue à ceux pour qui c’est le 162ème numéro et bienvenue à ceux pour qui c’est le tout premier. Ce journal publié tous les quinze jours et posté dans votre boite mail a l’ambition de vous divertir un court instant de vos activités habituelles.

Cette fois-ci le thème est le vent.

Ouiiiiiii, je sais ! Nous l’avions déjà abordé l’année dernière à la même époque. Soit. Mais nous avons su nous renouveler c’est bien l’essentiel. Alors, bonne lecture et prenez soin de vous.

Et pour nos amis anglophones

What fair wind brings you to this newsletter today ? You will have understood that the topic is about winds. I wish you’ll enjoy the photos and textes regardless of my very bad english !

Contre vents et marrées…

notre lieu d’exposition 8 Rue de la Liberté à Arles vous propose toujours ses expositions temporaires et permanentes. Bientôt d’ailleurs une expo qui s’appellera 18-100 en vue de commémorer à notre façon le centenaire de la fin de la première guerre mondiale. Je vous en reparle très vite ainsi que du nouvel appel à projet.

I often feel transported on the winds of freedom, the wind of change. If you come in our gallery you can see our permanent but also temporary exhibits and I hope you’ll enjoy them. We are working on our next topic named 18-100 about the end of the first WW for november and december.

C’est du vent !

je n’aimerais pas que l’on puisse dire cela de moi. Cela voudrait dire que je ne fais pas ce que je dis. I make everything I can in order to avoid unpleasant comments about me as : she do plenty of wind (but at no time real and interesting things  !)

Le blues du ventilateur. Ventilator blues

Bientôt on devra ressortir le coupe-vent. In a few weeks, windproof clothes will be useful again.

Il y a aussi

partir en coup de ventêtre ouvert aux quatre vents , avoir le vent en poupefiler comme le ventdisperser quelque chose aux quatre ventsflotter au gré du vent … mon expression préférée : avoir du vent entre les oreilles.

Other idiomatic expressions

… a place thrown to the four winds, going with the wind or conversely walking against the wind, having the wind in its sails, fluttering in the wind… 

 You simply cannot breeze through this newsletter.

Moralité (ok c’est facile)

Qui sème le vent, récolte la tempête. Who sows the wind shall reap the whirlwind .

Lions

Ils sont le symbole d’Arles, on en trouve au quatre coins du monde. Votre mission si vous l’acceptez ? En ramener de vos voyages et promenades. Pour que chaque semaine les lions soient présents dans cette rubrique. Wherever you are in the world send me lions !  

Hall of fame

 Ils ont contribué au journal de cette quinzaine. They made this newsletter.

Photographes et reporters :

Denis Vazquez – Bernard Dupré – Jean.Claude Desarnaud – Nolan et Philippe Sabathé – Richard Benkemoun – Céline Champagnac – Charles Kaminski – Daniel Finkelstein – Evelyne Mérique – Fabrice Spica – Helène Moussié – Jacques Estal – Louis Bonifassi – Christian Falaschi.

Rédacteurs et traducteurs : Micheline Miro, Maryline Liozon alias Rylou.

Prochain journal le vendredi 14 septembre 2018.

Dans les cimetières – In the cemetaries

Pour ceux qui découvrent, voici en quelques mots les principes fondateurs de ce journal : chaque quinzaine je vous propose un sujet, des quatre coins du net des photographes pro ou passionnés m’envoient avant la date limite leurs photos sur le thème. Charge à moi d’en faire un journal qui sera envoyé sous forme de newsletter dans la nuit du jeudi au vendredi. Il n’y a pas de transaction marchande sur ce journal (sauf pour ceux d’entre vous qui veulent soutenir l’association d’Art d’Arles en devenant adhérant c’est 10 euros par an ou selon votre bon vouloir).

Les photographes contribuent gratuitement et  je ne demande aucune contrepartie financière pour la publication. Nous avons aussi la grande chance que ce petit journal hétéroclite soit lu dans de nombreux pays, par des centaines de lecteurs. C’est bien ainsi !

 Date limite de réception des photos le mardi 11 septembre  minuit. The dead line for sending photos is the 11h September

Soyez inspirés ! Be inspired. … See you again in couple of weeks. Contactez moi si vous avez un sujet que vous aimeriez traiter ou voir traité. Téléphone 06 59 35 57 51 ou mail anne.eliayan@yahoo.fr

arles-gallery-journal

 

© 2018 Anne Eliayan – Toute reproduction interdite – Tous droits réservés.