septembre 2017

SEPTEMBRE 2017

Cliquez ici pour voir la plus récente publication.

Semaine du sam 26 août au ven 1er septembre 2017

Numéro 136 du Vendredi 1er septembre 2017

Beaucoup de choses changent et d’autres restent les mêmes.

Au bout de 136 journaux hebdomadaires, soit presque 3 ans d’une course effrénée, le journal prend un nouveau rythme. Désormais vous le recevrez tous les vendredis matins comme d’ab mais tous les 15 jours.

Le contenu ne change pas vraiment mais j’y ajouterai de plus en plus de courtes vidéos et si vous allez sur le site vous aurez en plus des musiques ou sons assortis au sujet traité (cette semaine la version d’une chanson que vous connaissez tous).

La place me manque désormais

pour publier dans le mail toutes les photos que j’ai reçues et qui m’ont plu, cette semaine vous êtes encore près de 30 à m’avoir fait parvenir des photos très intéressantes. Pour voir l’intégralité de ma sélection, vous êtes au bon endroit !

Pourquoi changer de rythme ?

Pour deux raisons :

Afin que vous puissiez être encore plus nombreux à participer puisque je reçois toutes les semaines de bonnes propositions mais au delà de la date.

Pour que j’ai un peu de temps à consacrer à l’association d’Art d’Arles et ses manifestations.

C’est pareil !

Restera à l’identique le plaisir de se retrouver le vendredi et de partager un petit moment de beauté et de bonne humeur.

Et pour les amis anglophones :

I guess you’ll spend a lovely moment reading this newsletter.

Since today, this little french newspaper will be sent every two weeks. Nothing really changes in fact :  always great mood, friendliness, sharing photos.

The whole selection is now too important to be posted in the newsletter. If you want to see all the photos, they are all, here, in the ArlesGallery website.

Today the topic is about boats. Please forgive my very bad translations. 

 I send you all my friendship.

Anne

Ce ne sera pas le bateau ivre de Rimbaud

… non, plutôt le poème de son ami Verlaine, intitulé « en bateau ». À découvrir ou redécouvrir.

I chose not « the drunken boat » by Arthur Rimbaud but rather a poetry of his friend Verlaine : « Abroad » to discover or read once again.

En bateau

Paul Verlaine

 

L’étoile du berger tremblote
Dans l’eau plus noire et le pilote
Cherche un briquet dans sa culotte.

The shepherd’s star, it shivers,

The steersman, in darker waters,

Seeks fire in the depths of his trousers.

 

C’est l’instant, Messieurs, ou jamais,
D’être audacieux, et je mets
Mes deux mains partout désormais !

Now’s the hour, Gentlemen, or never,

To be daring, and you’ll discover

My hands, from now on, all over!

Le chevalier Atys, qui gratte
Sa guitare, à Chloris l’ingrate
Lance une œillade scélérate.

Atys, the knight, scratching at

His guitar, on cool Chloris casts

A glance, and a wicked one at that.

L’abbé confesse bas Eglé,
Et ce vicomte déréglé
Des champs donne à son cœur la clé.

The priest confesses poor Églé,

And that Vicomte, in disarray,

Prince of the Fields, gives his heart away.

Cependant la lune se lève
Et l’esquif en sa course brève
File gaiement sur l’eau qui rêve.

Meanwhile the moon sheds its glow

On the skiff’s brief course below,

Gaily riding the dream-like flow.

Paul Verlaine

La phrase de Rylou

Balancez le superflu ! Il faut qu’il soit léger le bateau qui vous emporte au fil de la vie.

Jerome Klapka Jerome

Ils ont contribué au journal de cette quinzaine. They made this newsletter.

Photographes et reporters :

Gif animé Claude Sportis et Anne Eliayan. Photos Carol Martin, Pat Thiriet, Jean-Claude Desarnaud, Bernard Dupré, Céline Geneys, Charles Alvaro, Christian Falaschi, Danièle Caron, Daniel Finkelstein, Daniel Volpatti, Denis Vazquez, Gilles Montagné, Laurence Grimaldi, Gisèle Jacquet, Jean d’Alger, Jean-Marc Moulinet, Charles Kaminski, Paulette Greig, Manon Harris, Marie Begel, Michel Wayer, Monique Gérard, Philippe Sabathé, Saïd Fahim, Xavier Wurmser, Françoise Le Goff.

Rédacteurs et traducteurs : Danièle Caron, Micheline Miro, Marie-Anne Devaux, Céline Geneys, Maryline Liozon alias Rylou.

septembre 2017

Rejoignez-nous – join us

Sortir, c’est ce que je vous propose avec l’association D’Art d’Arles qui a pour vocation de promouvoir des créations artistiques autour de l’image bien sûr mais pas seulement.

Regardez bien dans le  site une nouvelle rubrique vient de naître. C’est ici aussi que vous trouverez les soirées que nous organisons. Cliquez ici pour y accèder.

Hier soir dernière soirée d’août en présence du réalisateur et de plusieurs acteurs. (Le retour de Dracula)² que vous pouvez retrouver sur Youtube en tapant : Yves Bertheol.

En préparation pour plus tard… Vous en avez redemandé : une nouvelle intervention de Didier Montet chercheur au CIRAD , sur le thème « Du fer dans les épinards et autres mythes alimentaires » avec Marie Pelletet une prochaine intervention de Jean Marc Ané sur Dali et son interprétation du tableau Leda atomica.

… Appel à adhésion – you can subscibe

Aidez moi à faire grandir cette association, pour que durent longtemps les expos collectives et les projections : prix de l’adhésion annuelle 10 euros ou plus si vous avez envie d’être un généreux mécène.

My wow is to promote arts through this association. Can you please help me by contributing financially : 10€ for one year…or more of course if you are a generous donator.

Adresse  : D’Art D’Arles, Anne Eliayan, 8, rue de la Liberté, 13200 Arles.

Les lions de la semaine Weekly lion

Ils sont le symbole d’Arles, on en trouve au quatre coins du monde. Votre mission si vous l’acceptez ? En ramener de vos voyages et promenades. Pour que chaque semaine les lions soient présents dans cette rubrique. Send me lions !  

Prochain journal le vendredi 15 septembre 2017.

Le sujet :  chantiers

Next entry in the log on 15th september  :  construction areas

Comme on est dans les bonnes résolutions : date limite de réception des photos le mardi 12 septembre minuit. The dead line for sending photos is 12th september.

Soyez inspirés pour toute la semaine ! Be inspired. … See you next week. Toutes les photos sur le site en tapant ArlesGallery dans votre portail. Contactez moi si vous avez un sujet que vous aimeriez traiter ou voir traité. Téléphone 06 59 35 57 51 ou mail anne.eliayan@yahoo.fr

Semaine du sam 02 au ven 15 septembre 2017

Numéro 137 du Vendredi 15 septembre 2017

Quand on vous dit que c’est le chantier !

Ouf, ça y est ! Je suis ravie de vous retrouver et j’espère que je vous ai un peu manqué vendredi dernier parce que moi oui ça m’a fait tout drôle.

Cette semaine le mot était lancé : CHANTIERS.

Beaucoup d’entre vous m’ont fait parvenir un certain chantier arlésien et ne trouveront pas leurs photos. Je dois m’en expliquer. Il semble nécessaire de faire valider les photos prises de ce chantier avant publication. je ne suis pas du genre à demander une autorisation par mail (avec réponse sous 48 heures probable) car photographier à partir du domaine public est autorisé. De ce fait j’ai boudé toute représentation caractéristique de ce chantier, entendez que si il y a quelques prises de vues de ce lieu il n’est pas reconnaissable. Et, si on dit de cette tour qu’elle est arlésienne, cela ne fait jamais référence qu’au lieu qui l’accueille, vu qu’il faudrait faire exprès pour la manquer, elle !

GIF

 

Et pour les amis anglophones :

I guess you’ll spend a lovely moment reading this newsletter.

Today the topic is about constructions areas without images of our tower because it needs autorisations and I’m so angry of this ! If you want to see all the photos you had to go in the ArlesGallery website with this link.

And always… Please forgive my very bad translations. 

 I send you all my friendship.

Anne

Les romains étaient des champions

en terme de construction nous en avons quelques exemples à Arles. En dehors d’énormes blocs qu’ils assemblaient avec leurs petits bras musclés ils avaient aussi une façon de faire leurs murs assez incroyable. Romans were champions of building. We have still some examples in Arles. Apart from large blocks of stone they used with their little arms, they had an amazing way to build walls.  

Ils faisaient un mélange à partir de mortier de chaux et de tout venant, coulé dans un coffrage en bois ou entre deux parois ce qui avait le grand avantage de ne nécessiter aucune qualification (« toi viens ici, tu vas monter un mur »). They mixed lime mortar and little stones and pour in between two pieces of wood as wooden formwork. They just have to find someone to make this : « hey you don’t be lazy ! come here ! I expect you to build my wall. »

Au moyen âge tout change

et les métiers s’organisent en corporations puis sociétés compagnonniques dont le rôle est de protéger ses membres car le droit du travail et la CGT n’existent pas encore. In the middle Age, professional bodies are created. Their role is mainly to protect workers because labour laws did’nt exist.

Toujours au moyen âge, sur les chantiers certains corps de métiers doivent payer des impôts hyper lourds et d’autres -on ne sait pourquoi- en sont exonérés. (Qui a dit que le monde était juste ?)

Il va se passer encore longtemps avant de voir des machines sur un chantier… Il va falloir d’abord inventer un nouveau métier : « penseur de chantier » qu’on appellera ingénieur (assez rarement « des travaux finis » mais alors d’où vient alors cette expression ?). After several centuries appears the role of engineer.

Sculpteurs et tailleurs de pierre se tapent souvent sur les doigts.  Stone carvers often give themselves  a rap on the knuckles.

Les maçons ont un fil à plomb qu’ils promènent un peu à la manière du professeur Tournesol pour savoir si la terre est plate et si l’apesanteur est bien à la verticale. Masons walk often with a plumb line as professor Tournesol himself (read Tintin).

Les Carreleurs se tiennent à carreau et les Charpentiers ne s’appellent pas tous Joseph et ont souvent des échardes dans les pieds. Carpenters are known as Joseph ans have sometimes splinters in their feet.

Les électriciens ont les doigts dans la prise. Electricians, put thier fingers in the holes of electrical outlets.

Les vitriers dont le travail est primordial (pour les femmes coquettes) posent les miroirs dans les salles de bains. Glazier, installs glasses and mirrors it’s very important for me !

Les Plombiers évitent les fuites mais sont assez inopérants avec toutes ces rumeurs qui courent un peu partout en ville. Je crois bien que une des meilleures cette année a été que les bars des Lices fermaient définitivement parce qu’il n’y avait plus assez de fréquentation touristique.(ahah !) Plumbers are expected to prevent leakage but are not highly effective.

GIF

Bon c’est tout pour aujourd’hui. Here we are !

La phrase de Rylou

Débrouille toi pour que ces pierres n’arrivent jamais au chantier. Pas d’pierre, pas d’construction. Pas d’construction, pas d’palais. Pas d’palais… pas d’palais.

Astérix et Obélix : mission Cléopâtre, Amonbofis à Nexusis.

 

Ils ont contribué au journal de cette quinzaine. They made this newsletter.

Photographes et reporters :

Pat Thiriet, Jean-Claude Desarnaud, Gabriel Meunier, Bernard Dupré, Céline Geneys, Laurence Battini, Charles Alvaro, Christian Falaschi, Daniel Finkelstein, Denis Vazquez, Gilles Montagné, Gisèle Jacquet, Jean-Marc Moulinet, Charles Kaminski, Manon Harris, Françoise Le Goff, Michel Drouart, Monique Gérard, Philippe Sabathé, Saïd Fahim, Xavier Wurmser.

Rédacteurs et traducteurs : Danièle Caron, Micheline Miro, Marie-Anne Devaux, Céline Geneys, Maryline Liozon alias Rylou.

Rejoignez-nous – join us

Sortir, c’est ce que je vous propose avec l’association D’Art d’Arles qui a pour vocation de promouvoir des créations artistiques autour de l’image bien sûr mais pas seulement.

Regardez bien dans le  site une nouvelle rubrique vient de naître. C’est ici aussi que vous trouverez les soirées que nous organisons. Cliquez ici pour y accèder.

Le vendredi 29 septembre à 19 heures

Vous en avez redemandé : une nouvelle intervention de Didier Montet chercheur au CIRAD , sur le thème « Du fer dans les épinards et autres mythes alimentaires » avec Marie Pellet.

à venir

je vous confirme bientôt la prochaine intervention (6 octobre peut être) de Jean Marc Ané sur Dali et son interprétation du tableau Leda atomica et aussi une déambulation surprise que je vous prépare pour novembre.

… Appel à adhésion – you can subscibe

Aidez moi à faire grandir cette association, pour que durent longtemps les expos collectives et les projections : prix de l’adhésion annuelle 10 euros ou plus si vous avez envie d’être un généreux mécène.

My wow is to promote arts through this association. Can you please help me by contributing financially : 10€ for one year…or more of course if you are a generous donator.

Adresse  : D’Art D’Arles, Anne Eliayan, 8, rue de la Liberté, 13200 Arles.

Les lions de la semaine Weekly lion

Ils sont le symbole d’Arles, on en trouve au quatre coins du monde. Votre mission si vous l’acceptez ? En ramener de vos voyages et promenades. Pour que chaque semaine les lions soient présents dans cette rubrique. Send me lions !  

Quel joli couple !

Ce sont les gardiens du parc des martyrs à Guangzhou (Canton, ancien comptoir français)

Donc nous avons le mâle et la femelle: comment les reconnaître? Le mâle a sous sa patte droite une boule souvent décorée qui représente la domination du monde. la femelle a sous sa patte gauche un lionceau qui représente le cycle de la vie.

Ci-dessous un lion peu cher (peuchère).

Prochain journal le vendredi 29 septembre 2017.

Le sujet :  théâtres mais pas antiques

Next entry in the log on 29th september  :  theaters

Comme on est dans les bonnes résolutions : date limite de réception des photos le mardi 26 septembre minuit. The dead line for sending photos is 26th september.

Soyez inspirés pour toute la semaine ! Be inspired. … See you next week. Toutes les photos sur le site en tapant ArlesGallery dans votre portail. Contactez moi si vous avez un sujet que vous aimeriez traiter ou voir traité. Téléphone 06 59 35 57 51 ou mail anne.eliayan@yahoo.fr

 

Semaine du sam 16 au ven 29 septembre 2017

Numéro 138 du Vendredi 29 septembre 2017

Applaudissez, la pièce est jouée !

Bonjour,

Vous qui prenez plaisir à lire ce journal, vous qui aimez poster vos photos, vos commentaires, oui, vous qui êtes devenus au fils des semaines des amis, vous ne savez pas à quel point votre participation et vos encouragements me portent dans mes entreprises.

Cela fait quelques semaines que je vous propose d’adhérer à l’association d’Art d’Arles. Cette association a pour vocation de faciliter des évènements culturels collectifs et d’offrir plus de visibilité à ceux qui ont une démarche artistique.

Concrètement, elle organise les expositions collectives, les conférences, lectures, et projections tout au long de l’année.

Alors, si vous avez adhéré mille merci et sinon, si vous le pouvez, si vous le voulez, c’est simple, envoyez moi un chèque à l’ordre de d’Art d’Arles, 8 Rue de la Liberté, 13200 Arles. C’est 10 euros pour en être membre ou plus si vous vous sentez une âme de fée bienveillante ou de généreux donateur.

Mais pour l’instant, rentrons de ce pas dans le sujet du jour: le théâtre. J’espère que vous aimerez et que vous passerez un agréable moment.

Prenez soin de vous.

Et pour les amis anglophones :

You,

who love this special newspaper, you who enjoy sending me photos, or comments, yes, you who became as one of my best friends, you don’t know how great is my pleasure when you subscribe to my cultural association d’Art d’Arles.

This association is a multidisciplinary cultural organization whose mission is the promotion of artistic approaches as an urban lifestyle in accordance with sustainable development and ecology.

In concrete terms, it organizes collective exhibitions, meetings, readings, projections, and, why not, tomorrow will be able to manage this newspaper.

So if you already subscribe to, I deeply thank you for this, or otherwise, you can send me 10 euros or more if you want / you can as my fairy godmother or a generous donor.

but, for now, let’s see our news photos around the topic : theaters. 

If you want to see all the photos you had to go in the ArlesGallery website with this linkAnd always… Please forgive my very bad translations. 

Avec toute mon amitié –  I send you all my friendship.

Anne

 

Les grecs sont tristes et les romains se marrent.

Bon j’ai dit « théâtre pas antique » ! Mais quand même : Le théâtre est peut êtré né en Grèce d’un chant dithyrambique il y a tréééééés longtemps. Ce chant était entonné devant un public à la gloire de guerriers ou de dieux  (Dionysos en particulier) lors de cérémonies religieuses. C’était loin d’être rigolo. Les acteurs étaient tous des hommes et étaient masqués.

The origins of tragedy remain obscure held as part of festivities celebrating Dionysos, the god of wine and fertility. Actors were all male and wore masks.

Les Romains, eux qui sont les rois de la récup des rites grecs, préfèrent quand même se tourner vers la farce et le mime.

Les romains construisent souvent leurs théâtres au dos d’une colline… (Tiens tiens ça vous rappelle quelques chose dans Arles ?). Bas les masques ! Les acteurs sont désormais grimés. Les pièces sont divisées en actes et intègrent des dialogues qui supplantent les chants.

GIF

Roman theatre was more varied, extensive and sophisticated than that of any culture before it ! The Roman comedies were very appreciated. Mimes, pantomimes, scenes or recitations and comedies, dances, and other entertainments were very popular. In re-working the Greek originals, the Roman comic dramatists abolished the role of the chorus in dividing the drama into episodes and introduced musical accompaniment to its dialogue (Make them laugh !). 

Les premiers chrétiens excommunient les pauvres comédiens et ça va durer un moment.

C’est le drame… Liturgique

Au moyen-âge peu de théâtre : du 5eme au 10ème siècle seul existe le drame liturgique qui est une représentation théâtrale de scènes bibliques joué par des prêtres.

Churches in Europe began staging dramatized versions of particular biblical events on specific days of the year. These performances developed into liturgical dramas, are performed by priests. 

Durant cette période de petites troupes de saltimbanques nomades résistent et se représentent là où elles trouvent un public. L’église les condamne et les juge sataniques.

From the 5th century, Europe was plunged into a period of general disorder that lasted until the 10th century. As such, most organized theatrical activities disappeared. While it seems that small nomadic bands traveled around Europe throughout the period, performing wherever they could find an audience. These performers were denounced by the Church  as they were viewed as dangerous and pagan.

En 1548, la représentation des mystères est interdite, seules des pièces « profanes, honnêtes et licites » peuvent être créées. Apparaît un théâtre nouveau qui, tout en rompant avec les traditions littéraires, renoue avec l’Antiquité.

During the 16th, the banning of religious plays allowed dramatists to turn to secular subjects and created a reviving interest in Greek and Roman theatre.

La réputation usurpée de la couleur verte

ne s’est pas améliorée avec la légende autour de la mort de Molière. Celui-ci serait décédé dans un costume vert, sur scène, en jouant son Malade imaginaire. Cette affirmation serait doublement fausse, puisque le célèbre dramaturge qui portait du rouge pour ce rôle n’est mort qu’après la représentation.

Green coloured clothes are supposed to give bad luck . This idea is reinforced by the death of Moliere.  It has been said that Moliere would be dead playing. This affirmation is completely untruth: at first Moliere wore red suits for this theatrical performance, and died after… behind the curtains ?

Les 17eme et 18eme siècles voient naître les plus grands auteurs classiques. Qui ? Cherchez ! (D’où l’expression « Révisez vos classiques ! »). Au 19eme siècle apparaît la comédie larmoyante et le drame bourgeois qui parlent de la détresse – souvent amoureuse toujours existentielle -de pauvres petites filles riches bourgeoises.

Theatre in the 19th century was dominated by melodrama and Romanticism. 

La musique revient aussi sur le devant de la scène -si je puis dire- avec l’opéra comique.

Le théâtre municipal d’Arles date du 19eme siècle

19 janvier 1802

Napoléon Bonaparte réglemente le fonctionnement des salles de spectacles : règles de sécurité incendie, gestion de l’arrivée des calèches, interdiction de revendre des billets et de porter des chapeaux dans la salle, entre autres.

Damned ! La censure est toujours là. Elle connaitra ses derniers jours (enfin) en 1906 du fait de l’arrêt de la rémunération des censeurs (c’était tout simple, fallait y penser quand même) !

C’est tout pour aujourd’hui. That’s all for today !

La phrase de Rylou

« Le théâtre est le lieu de la plus grande liberté et de l’imagination la plus folle ».

Eugène Ionesco

Rejoignez-nous ce soir – join us tonight

– COMITÉ RÉDACTIONNEL-

Ils ont contribué au journal de cette quinzaine. They made this newsletter.

Photographes et reporters :

Bernard Dupré, Xavier Wurmser, Jean Claude Desarnaud, Paulette Greig, Gabriel Meunier, Céline Geneys,  Daniel Finkelstein, Jacques Estal, Pat Thiriet, Michel Drouart, Martine Pauvrhomme, Monique Gérard, Charles Alvaro, Gilles Montagné, Gene Arnaud, Philippe Sabathé, Francis Lescure.

Rédacteurs et traducteurs : Danièle Caron, Micheline Miro, Marie-Anne Devaux, Céline Geneys, Maryline Liozon alias Rylou.

Les lions de la semaine Weekly lion

Ils sont le symbole d’Arles, on en trouve au quatre coins du monde. Votre mission si vous l’acceptez ? En ramener de vos voyages et promenades. Pour que chaque semaine les lions soient présents dans cette rubrique. Send me lions !  

Prochain journal le vendredi 13 octobre 2017.

Le sujet :  heures, minutes, secondes, ou éternité

Next entry in the log on 13th october  :  hours, minutes, seconds or eternity.

Date limite de réception des photos le mardi 10 octobre minuit. The dead line for sending photos is 10th october.

Soyez inspirés pour toute la semaine ! Be inspired. … See you next week. Toutes les photos sur le site en tapant ArlesGallery dans votre portail. Contactez moi si vous avez un sujet que vous aimeriez traiter ou voir traité. Téléphone 06 59 35 57 51 ou mail anne.eliayan@yahoo.fr

© 2017 Anne Eliayan – Toute reproduction interdite – Tous droits réservés.