octobre 2017

Octobre 2017

Cliquez ici pour retourner au menu

Semaines du sam 30 sept au ven 13 oct 2017

Numéro 139 du Vendredi 13 octobre 2017

Le temps et Lamartine

L’éternité, des siècles, une vie, quelques années, des semaines, 24 heures, combien de minutes, de secondes ? Comment parler du temps qui passe ?

Chaque fois que je me lançais sur ce sujet une petite voix me susurrait : « Ô temps suspend ton vol ». Alors voilà, je vous propose de parler de celui qui écrivit ce texte sur le temps en 1820. Eh oui ! Lamartine n’est pas seulement un écrivain romantique ou encore une place arlésienne avec un jet d’eau en son milieu. Non. Lamartine fût aussi un idéaliste assez sympathique et il a joué un rôle très important pour Arles.

GIF

Vincent van Gogh ne serait probablement  jamais venu jusqu’à nous sans le talent rhétorique de cet écrivain.  Il méritait bien un journal à lui tout seul, le voici illustré des images sur le temps qui reste le thème du journal !

Faisons un saut dans le temps

Et pour les amis anglophones :

Eternity, centuries, life, years, weeks, minutes, seconds, how to speak about this topic : “Time”. 

Each time I began to write on this subject, a little voice, inside me whispered : O Time! Pause in your flight. So I propose you to talk about a writer : Lamartine, who wrote this text in 1820.

 Lamartine is not only a romantic writer or a place in Arles with a fountain formed by a strong jet of water in its middle.  No ! He was an idealist and he played a very important role for Arles because he persuaded the railway must be built in this city to promote economics exchanges.

 If Lamartine had not been successful, no train could come in Arles. And without trains, no Vincent van Gogh! Do you realize it ! So it seems to me that Lamartine well deserved this newsletter.

 Avec toute mon amitié –  I send you all my friendship.

Anne

Jouons du temps en chanson – Let’s play with french songs

Voici des extraits de chanson à vous de trouver qui sont les interprètes vous avez le droit de fredonner et pour les réponses il existe internet .Do you know these songs ? Sorry it’s too difficult to me to translate these parts of songs.

1 – Ce n’est rien, tu le sais bien le temps passe…

2 – Avec le temps, va, tout s’en va…

3 – Et c’est le temps qui court, qui nous rend sérieux…

4 – La pendule de l’entrée s’est arrêtée sur midi…

5 – Les années passent, Qu’il est loin l’âge tendre…

6 – Le temps est assassin, Et emporte avec lui, les rires des enfants…

7 – Que tout le temps qui passe, Ne se rattrape guère…
Que tout le temps perdu, Ne se rattrape plus

Joyeux presque anniversaire ! happy BD

Alphonse de Lamartine, est né Alphonse Marie Louis de Prat de Lamartine, le 21octobre 1790. Alphonse de Lamartine was born on 21 october 1790.

 

Ne pas confondre

Ce n’était pas le petit Alphonse de la Martine. Comprenez bien sa mère ne s’appelait pas Martine !  His mother’s name wasn’t Martine.

Il passe son enfance en Bourgogne

Cette région nourrira son inspiration poétique. He grew up in Bourgogne. This country was a great source of poetic inspiration.

Il mène une vie de jeune homme oisif et séducteur. He led a lazy way of life.

Le temps des copains

Adultère en 1816 !

En cure, il rencontre Julie qui est mariée. Leur histoire d’amour passionnée vire à la tragédie lorsqu’elle meurt un an aprèsHe met a married woman named Julie. They lived a short love story until Julie died a year after.

1817 vite consolé.

Il épouse la même année pour avoir des cours d’anglais à l’œil,  Mary-Ann-Elisa sujet britannique de son état. Quickly consoled. He married himself with a young english girl the same year.

L’histoire ne nous dit pas si elle venait de Newport…

1829 l’académie des 9

Oui le voilà orné de palmes. I joined the french academy. 

1832, Voyage, voyage (ça vous parle la chanteuse Desireless ?)

1833, Lamartine député.

C’est un nouveau départ. Il croit au progrès et en la démocratie il œuvre aussi pour la paix. Lefty, he believed in democraty and peace on the earth.

1834, il fait partie d’un mouvement pour l’abolition de l’esclavage. He fought for abolition of slavery.

En 1842, il joue un rôle pour Arles

Dans la conception de la ligne Paris-Lyon-Marseille, il persuade son auditoire lors d’un brillant discours, de voter en faveur d’un tracé dans lequel la ligne de chemin de fer en construction passe par Arles. He was prominent for Arles in a speech he made. He influenced the plan of the rail network. He knew how it was important for our city.

Dommage Lamartine n’a pas connu la gare d’Orsay.

aie ! 1848

Député des bouches du Rhône et tête de file des révolutionnaires, il prend le bouillon avec un score aux élections présidentielles de seulement 0,26 %. He lost the presidential elections.

Lamartine seul face à son temps avec ses 0,26% de votes

1860 La fin

de la vie de Lamartine est marquée par des problèmes d’argent, dus à sa générosité. Quasi ruiné, il écrit des œuvres alimentaires. I died poor because he gave all his money he earned.

1869 bye bye lonesome cowboy Alphonse meurt pauvre seul et paralysé

Très critiqué !

Flaubert déteste son style et Rimbaud ne lui fait pas de cadeau. Mais, tout n’est pas perdu car Victor Hugo est l’un de ses défenseur.

Dans les années 1840, on lui reprocha des positions politiques paradoxales ou ambiguës. Lamartine répond à l’un de ses attaquants : « Votre doctrine n’est que la moitié de mon programme ; vous en êtes resté à la Liberté, j’en suis à la Fraternité. ». Son adversaire lui répond : « La seconde moitié de votre programme détruira la première. ».

Quoi d’autre ? Vé-gé-ta-rien !

Non-violent, il prêche également pour le végétarisme. Élevé par sa mère dans le respect de la vie animale, il répugnera toute sa vie à manger de la viande.

Il est l’heure de passer à table. Time for lunch !

La phrase de Rylou

Certains moments ont un goût d’éternité.

Marc Levy

– COMITÉ RÉDACTIONNEL-

Ils ont contribué au journal de cette quinzaine. They made this newsletter.

Photographes et reporters :

© Christian Falaschi, Céline Geneys, Charles Kaminski, Claude Sportis, Daniel Finkelstein, Danièle Caron, Gabriel Meunier, Françoise Le Goff, Jacques Estal, Jean-Claude Desarnaud, Marc Paygnard, Marc Venet, Marie-Anne Devaux, Monique Gérard, Pat Thiriet, Paulette Greig, Philippe Sabathé, Richard Benemoun, Jacques Boutboul, Bernard Dupré.

Rédacteurs et traducteurs : Danièle Caron, Micheline Miro, Marie-Anne Devaux, Céline Geneys, Maryline Liozon alias Rylou.

Toute une équipe qui a su synchroniser ses montres.

Rejoignez-nous – join us

Sortir, c’est ce que je vous propose avec l’association D’Art d’Arles qui a pour vocation de promouvoir des créations artistiques autour de l’image bien sûr mais pas seulement.

… Appel à adhésion – you can subscibe

Aidez moi à faire grandir cette association, pour que durent longtemps les expos collectives et les projections : prix de l’adhésion annuelle 10 euros ou plus si vous avez envie d’être un généreux mécène.

My wow is to promote arts through this association. Can you please help me by contributing financially : 10€ for one year…or more of course if you are a generous donator.

Adresse  : D’Art D’Arles, Anne Eliayan, 8, rue de la Liberté, 13200 Arles.

Les lions de la semaine Weekly lion

Ils sont le symbole d’Arles, on en trouve au quatre coins du monde. Votre mission si vous l’acceptez ? En ramener de vos voyages et promenades. Pour que chaque semaine les lions soient présents dans cette rubrique. Send me lions !  

Y’en a qui ont attendu attendu attendu le journal la semaine dernière… Ils ont fini par se fatiguer ! Ils se sont assis à l’arrêt de bus le plus proche.

Il est temps de se quitter

Bon c’est tout pour aujourd’hui. That’s all folks !

Prochain journal le vendredi 27 octobre 2017.

Le sujet :  l’école

Next entry in the log on 27th october  :  school

Date limite de réception des photos le mardi 24 octobre minuit. The dead line for sending photos is 24th october.

Numéro 140 du Vendredi 27 octobre 2017 

Carolus magnus, Jules Ferry et Jean Zay 

Alors comment ça va depuis le dernier journal ? Avez vous profité du beau soleil d’été indien qui nous a été offert ? Avez vous rentré du bois pour l’hiver qui viendra bientôt ? Avez vous couru en tout sens, avez vous fait brûler votre dîner à force de faire plusieurs choses en même temps ? Avez vous fait une liste impossible à réaliser ? Alors bienvenue au club, ne désespérez pas c’est normal !

Il y a des hommes incontournables si on commence à lancer un sujet tel que l’ÉCOLE. Voici quelques questions  autour de ce (vaste!) sujet qui trouvent ici une réponse.

Et pour les amis anglophones :

I guess you’ll spend a lovely moment reading this newsletter.

Today the topic is about schools If you want to see all the photos you had to go in the ArlesGallery website with this link.  And always… Please forgive my very bad translations. 

Avec toute mon amitié –  I send you all my friendship.

Anne

Qui a inventé l’école ?

Charlemagne est considéré en France comme ayant « inventé l’école » mais c’est une idée fausse : alors qu’il est lui même illetré et en éprouve une grande honte, il prend en 789 comme décision, la création d’écoles monastiques pour tous. Mais, avant lui, la Gaule romanisée disposait déjà d’écoles municipales primaires, secondaires et supérieures.

Charlemagne greatly increased the provision of monastic schools and scriptoria (centres for book-copying) in Francia. In 789, he ordered each bishopric to organise a school for non-ecclesiastic students, which makes Charlemagne – not without exaggeration – to be considered the father of education in France. 

Qui a inventé la gym à l’école?

C’est un certain Victor Duruy en 1869 qui en fait une discipline scolaire obligatoire dans le secondaire. Mais c’est en 1880 que l’éducation physique obligatoire est étendue aux filles comme aux garçons. A partir de ce moment là, les plus fainéants ont dû justifier avec un certificat médical leurs incapacités diverse et variés.

Zéééééé ! Pour introduire trois heures d’éducation physique dans le primaire, Jean Zay, ministre de l’éducation nationale lance une expérimentation puis signera en 1939 un décret créant l’USEP.

 

Qui a inventé les études supérieures ?

Dès ce sacré Charlemagne les universités se développent mais elles proposent une seule matière d’étude : la religion ! Pour sortir de cette situation le collège de France est créé en 1530 et fait rentrer les arts dans l’enseignement supérieur.

1794 c’est la Révolution qui favorise la création des très grandes écoles  que nous connaissons encore : arts et métiers, école normale et polytechnique.

 

Qui a inventé les mathématiques ?

Il est probable que l’homme ait développé des compétences mathématiques avant l’apparition de l’écriture. Les premiers objets reconnus attestant de calculs sont les bâtons de comptage, en Afrique, datant de 20 000 ans.

Le développement des mathématiques en tant que connaissance transmise dans les premières civilisations est lié à leurs applications concrètes : le commerce, la gestion des récoltes, la mesure des surfaces, la prédiction des événements astronomiques.

The history of mathematics can be seen as an ever-increasing series of abstractions. As evidenced by tallies found on bone, in addition to recognizing how to count physical objects, prehistoric peoples may have also recognized how to count abstract quantities, like time – days, seasons, years.

Evidence for more complex mathematics does not appear until around 3000 BC, when the Babylonians and Egyptians began using arithmetic, algebra and geometry for taxation and other financial calculations, for building and construction, and for astronomy. 

Qui a inventé la poésie ?

Est-ce que vous le saviez que la poésie est la première expression littéraire de l’humanité ? Elle utilise le rythme comme aide à la mémorisation et à la transmission orale. Pas bête !

In prehistoric and ancient societies, literary expression appears to have been composed with poetic form as an aid to memorization and oral transmission. Other forms of poetry were developed directly from folk songs. A very clever method! 

Zéééééé

Jean Zay développe les classes promenades (classes vertes), l’étude du milieu par l’observation active dans le primaire, les loisirs dirigés dans le secondaire (sorties).

Jean Zay encourage les bibliothèques mobiles appelées bibliobus.

L’école de la famille Ingalls

En Haute Loire, du XVII au XIX siècle, les habitants des villages et hameaux avaient une « maison d’assemblée » . L’édifice possédait une cloche pour, entre autres choses, inviter les enfants à rentrer en classe (comme dans la petite maison dans la prairie). Une jeune fille était dévouée à enseigner en ce lieu le catéchisme la dentelle la lecture le calcul et l’écriture (comme dans la petite maison dans la prairie aussi).

Sur le sable des cours d’école

Les biens pensants, les manuels pour enfants sages le répètent inlassablement
De l’antiquité au moyen-âge
Simples chemins et voies royales
N’étaient que fange, poussière, trépas ou brigandages

Vint le noble McAdam
De ses petits cailloux, ses pelles et sa bonne volonté
En superbes lignes droites il transforma tous ces bourbiers
Les diligences allaient enfin pouvoir rejoindre Paris

Puis les rois du pétrole firent jaillir le pactole
McAdam pouvait renfiler son kilt
Et foncer sur le beau tapis noir jusqu’à la Méditerranée
Nationale 7 Torpédo et casinos


L’adoration du dieu Goudron devint culte
Elus, maîtres d’écoles, retraités jardiniers et tant d’autres
Tous se prosternèrent et empruntèrent allègrement
C’est propre, et puis on ne traîne plus de boue dans la maison

L’eau tombée de la dernière pluie s’en va bien vite à la rivière
Orages, pompiers toute la nuit ? Apres moi le déluge !
Mois d’août, fournaise ?
Pas grave, en promo la fraîcheur des climatiseurs

Grande misère, petit supplique.
Cher dieu Goudron
Retourne simplement mais vite dans les entrailles de la terre
Retourne auprès de ton grand frère et cher dieu Pétrole

Enfumez-vous, enrobez-vous vitrifiez-vous pour les siècles des siècles
Nos démocraties n’ont besoin que de simplicité et de beaucoup de fantaisie
Laissez les enfants écrire leur marelle De la Terre au Ciel
Sur le sable des cours d’école

La pluie tournera la page de leur cahier, simplement.

Gabriel Meunier

– COMITÉ RÉDACTIONNEL-

Ils ont contribué au journal de cette quinzaine. They made this newsletter.

Photographes et reporters :

Pat Thiriet, Jean-Claude Desarnaud, Gabriel Meunier, Bernard Dupré, Céline Geneys, Charles Alvaro, Charles Kaminski, Françoise Le Goff, Monique Gérard, Xavier Wurmser, Michel Wayer, Peter Shepherd, Marie Begel, Jacques Estal, Jean Meunier, Paulette Greig, Gene Arnaud & C.E.

Rédacteurs et traducteurs : Danièle Caron, Micheline Miro, Marie-Anne Devaux, Céline Geneys, Maryline Liozon alias Rylou.

… Appel à adhésion – you can subscibe

Aidez moi à faire grandir cette association, pour que durent longtemps les expos collectives et les projections : prix de l’adhésion annuelle 10 euros ou plus si vous avez envie d’être un généreux mécène.

My wow is to promote arts through this association. Can you please help me by contributing financially : 10€ for one year…or more of course if you are a generous donator.

Adresse  : D’Art D’Arles, Anne Eliayan, 8, rue de la Liberté, 13200 Arles.

Prochainement : Vendredi 3 novembre 2017 Déambulation dans Arles, Safari dans la ville venez chasser le lion avec nous !

On se donne rendez vous au 8 rue de la Liberté je vous en dis plus très vite pour l’horaire par un mail spécial

Les lions de la semaine Weekly lion

Ils sont le symbole d’Arles, on en trouve au quatre coins du monde. Votre mission si vous l’acceptez ? En ramener de vos voyages et promenades. Pour que chaque semaine les lions soient présents dans cette rubrique. Send me lions !  

 

Une sacrée ménagerie « de chine », ou « du nouveau monde » ou encore « de pas trop loin d’ici » …

Prochain journal le vendredi 10 novembre 2017.

Le sujet :  pom pom pom ponts

Next entry in the log on 10th november  :  other bridges

Date limite de réception des photos le mardi 7 novembre minuit. The dead line for sending photos is the 7th november.

 

Soyez inspirés  ! Be inspired. … See you soon

Contactez moi si vous avez un sujet que vous aimeriez traiter ou voir traité. Téléphone 06 59 35 57 51 ou mail anne@arlesgallery.com

© 2017 Anne Eliayan – Toute reproduction interdite – Tous droits réservés.