novembre 2017

Cliquez ici pour retourner au menu

Semaines du sam 28 oct au ven 10 nov 2017

Un pont et puis un autre

Numéro 141 du Vendredi 10 novembre 2017 

Nous revoici réunis pour un nouveau journal, le thème cette semaine ce sont les ponts.

Les photos que j’ai reçues sont vraiment superbes, je ne remercierai jamais assez les uns qui me les font parvenir : vous, et les autres qui les regardent et les partagent : vous encore ! Ce que je veux dire c’est que ce journal chacun peut y participer et que nous avons tous la possibilité tour à tour d’être reporters ou lecteurs. Alors n’hésitez pas à m’envoyer vos photos et suggestions.

Je vous souhaite une bonne traversée de tous les ponts qui vont suivre.

Et pour les amis anglophones :

How are you today ?

This new topic is about bridges If you want to see all the photos you had to go in the ArlesGallery website with this link.  I send you all my friendship.

Anne Eliayan

Un pont d’or – Golden bridge

Il y a très très longtemps, un gros arbre tombé en travers d’un cours d’eau, a donné l’idée à l’homme qu’il était possible de franchir la rivière sans se mouiller les pieds. The first bridges made by humans were probably spans of cut wooden logs or planks.

Les romains ont perfectionné la technique. ThRomans discovered how to improve technical aspects.

Il y en a désormais de sacrément plus modernes. Now we can see extremely modern steel structures.

Couper les ponts

Larguer les amarres, changer de cap, changer d’espace, d’usages. Couper les ponts se retrancher de ce qui nous contraint. C’est pas mal non ? Ready to cast off? If you want to change your trajectory, you only need to burn day-after-day bridges.

Mais aussi si on est souple on peut faire ça…. But it’s also possible to do that if you are flexible!

De l’eau à coulé sous les ponts

Ça fait un moment que le journal existe on peut donc utiliser cette expression. Oui, le temps a passé si vite ! There has been a lot of water under the bridge since the beginning of the Arles Gallery ‘s newspaper…

Vivre sous les ponts 

C’est Yves Montant qui chante « à Paris » vous la connaissez tous (ou alors c’est que vous êtes tout jeune) : « Puis y’a ceux, qu’on fait leur lit sur les bord de la Seine et qui s’lavent à midi tous les jours de la s’maine ». It’s not a choice but some enjoy the view along rivers . The other side of the coin…

Faire le pont 

Là on est tous d’accord pour dire que c’est bien quand ça se produit. Que vivent les jours fériés ! It’s so much funny to make a bridge between a day off and its following weekend !

Ponts et chaussées

Créés en 1713 pour construire et refaire des routes. Bon comme y’a le mot pont je me sentais presque obligée d’en parler.

La phrase de Rylou

L’amour crée des ponts là où ils paraissent impossibles.

Paulo Coelho

– COMITÉ RÉDACTIONNEL-

Ils ont contribué au journal de cette quinzaine. They made this newsletter.

Photographes et reporters :

Pat Thiriet, Jean-Claude Desarnaud, Gabriel Meunier, Daniel Finkelstein, Éva Arnoux, Carol Martin, Bernard Dupré, Neullah Dupré, Christian Falaschi, Cyril Jacquart, Jean d’Alger, Jean-Marc Moulinet, Martine Pauvrhomme, Manon Harris, Céline Geneys, Charles Alvaro, Charles Kaminski, Françoise Le Goff, Monique Gérard, Xavier Wurmser, Michel Wayer, Paulette Greig, Philippe Sabathé, Daniel Malafosse, Gisèle Jacquet, Louis Bonifassi, Marc Venet.

Rédacteurs et traducteurs : Danièle Caron, Micheline Miro, Marie-Anne Devaux, Céline Geneys, Maryline Liozon alias Rylou.

… Appel à adhésion – you can subscibe

Aidez moi à faire grandir cette association, pour que durent longtemps les expos collectives et les projections : prix de l’adhésion annuelle 10 euros ou plus si vous avez envie d’être un généreux mécène.

My wow is to promote arts through this association. Can you please help me by contributing financially : 10€ for one year…or more of course if you are a generous donator.

Adresse  : D’Art D’Arles, Anne Eliayan, 8, rue de la Liberté, 13200 Arles.

Prochainement : Samedi 2 décembre 16 h  Venez faire vos cadeaux de noël, vente aux enchères !

On se donne rendez vous au 8 rue de la Liberté, les photos de l’expo Héritage vous sont proposées parfois jusqu’à la moitié de leur prix.

Les lions de la quinzaine

Le vendredi 3 novembre on a chassé le lion. C’était amusant. On les a pas comptés mais je peux vous dire qu’il y en avait près de 70 sur notre chemin et pourtant ce ne fut pas dangereux. You can find here the result with pictures of our safari photo in the town centre. It was funny and not at all dangerous !

Ils sont le symbole d’Arles, on en trouve au quatre coins du monde. Votre mission si vous l’acceptez ? En ramener de vos voyages et promenades. Pour que chaque semaine les lions soient présents dans cette rubrique. Send me lions !  

Prochain journal le vendredi 24 novembre 2017.

Le sujet :  La viande

Next entry in the log on 24th november  :  meat

Date limite de réception des photos le mardi 21 novembre minuit. The dead line for sending photos is the 21th november.

Semaines du sam 11 au ven 24 nov 2017

Numéro 142 du Vendredi 24 novembre 2017 

Promettez-moi de ne pas oublier Prométhée

Ahaha ! Vous qui me faites l’amitié de contribuer au journal ou de le lire depuis toutes ces années je vous ai bien surpris avec ce sujet sur la viande

Tous les amoureux de pierres anciennes ont cherché celle d’angle qui construirait ce journal et les habitués ont vu leurs codes et usages tomber.

On peut dire que « la chasse a été bonne » et je voudrais tirer un grand coup de chapeau à tous ceux qui se sont lancés à corps perdus dans ce sujet et qui y ont laissé un bout de chair.

Ayons une pensée émue pour le pauvre Prométhée qui donna la viande aux hommes laissant les os aux dieux. Si vous voulez vous rafraîchir la mémoire, toute l’histoire est développée un peu plus bas.

Je vous souhaite une bonne lecture et faites attention à l’indigestion !

Très amicalement,

How are you today ?

This new topic is about meat. I know it was a strange exercice, but very funny ! I send you all my friendship.

Un menu parfaitement Gargantuesque

Extrait du Grand dictionnaire de Cuisine d’Alexandre Dumas père qui vous est proposé par Marie Pellet :

« Louis XVIII vint, et si l’on veut se faire une idée de la différence qu’il y avait de sa table avec celle de son prédécesseur Napoléon, à qui six plats suffisaient, nous mettrons sous les yeux de nos lecteurs le menu du premier dîner qui lui fut donné à son arrivée à Compiègne. »

You can see ithe text that follows the entire festive meal given when King Louis XVIII came in Compiegne. One can say it was a pantagruelian meal !

Quatre potages (à peine).  Soups and broths 
Potage de poisson à la provençale.
Nouilles à l’essence de racines.
Potage à la d’Artois à l’essence de racines.
Filets de lottes aux écrevisses.

Trente-deux entrées.  Thirty-two Appetizers

Trente-deux mets salés. Thirty-two salty dishes

Les croquettes de brochets. Raie bouclée à la hollandaise. Bayonnaise de filets de soles. Quenelles de poisson à l’italienne. Grondins grillés, sauce au beurre. La brandade de morue.  Plies à la poulette.  Pâté chaud de lamproies.  Pluviers de mer en entrée de broche.  Brême à la maître d’hôtel.  Les filets de soles à la Dauphine. Perches au vin de champagne. Darne d’esturgeon au beurre de Montpellier. Turban de filets de merlans à la Conty. Escalopes de morue à la provençale. La orly de filets de carrelets.  Caisse d’huîtres aux fines herbes.  Escalopes de barbue en croustade.  Filets de poules d’eau à la bourguignonne.  Eperlans à l’anglaise.  Turbot au beurre d’anchois.  Escalopes de truites aux fines herbes.  Sauté de filets de plongeons au suprême.  Vol-au-vent de poisson à la Nesle.  Petites caisses de foies de lottes.   La grosse anguille de la régence. Blanquette de turbot à la Béchamel.  Pain de carpes au beurre d’écrevisses.  Salade de filets de brochets aux laitues.  Filets d’aloses à l’oseille. Le bar à la vénitienne.  Papillotes de surmulets à la d’Uxelles.  Boudins de poisson à la Richelieu.  Vives froides à la provençale.  Sauté de lottes aux truffes.  Saumon, sauce aux huîtres. Rougets à la hollandaise.  Filets de sarcelles à la bigarade.  Timbale de macaroni garnie de laitances. Émincés de turbotins gratinés.

Trente-deux entre-mets sucrés ou salés. Thirty-two salted and sweetened dishes

L’ermitage indien.  Laitues au jus de racines. Blanc-manger à la crème.  Buisson de homards.  Gâteaux glacés à la Condé.  Le pavillon rustique.  Céleri à l’essence maigre.  Gelée de punch.  Oeufs brouillés aux truites.  Petits nougats de pommes. Le pavillon hollandais.  Concombres au velouté. Gelée de café moka. Oeufs pochés aux épinards.  Génoises en croissant perlées.  L’ermitage russe.  Cardes au jus d’esturgeon.  Pommes au riz glacées.  Truffes à la serviette.  Petits Bateaux à la Pithiviers.  Les aiguillettes de goujons.  Gâteau renversé au gros sucre.  Truffes à l’italienne. Pudding au vin de Malvoisie. Choux-fleurs au parmesan.Les poules de mer . Petits soufflés de fécule. Oeufs pochés à la ravigote. Gelée de citrons moulée.  Champignons à l’espagnole.  Les sarcelles au citron.  Gâteaux glacés aux pistaches. Crevettes en hérisson.  Fromage bavarois aux abricots.  Pommes de terre à la hollandaise.  Les petites truites au bleu.  Panachées en diadème au gros sucre.  Petites omelettes à la purée de champignons.  Gelée des quatre fruits. Salsifis à la ravigote.

Desserts – Farandole of dessert 

Pour extra, dix assiettes de petits soufflés en croustades.
Soufflés aux macarons amers.
Soufflés à l’orange.
Huit Corbeilles et dix corbillons. Douze assiettes montées.  Dix compotiers.  vingt-quatre assiettes et six jattes.  »

I wonder if this guests will also receive carbonated water for a good digestion !

 Ont-il quand même eu droit à un peu d’eau gazeuse pour digérer tout ça ?

Zeus…

Zeus demande à Prométhée de partager équitablement la dépouille d’un boeuf entre les dieux et les hommes.
Prométhée donne à choisir à Zeus entre les deux parties qu’il a préparées. Dans l’une, sous un aspect appétissant, il met la graisse et les os, et dans l’autre, moins bien agencée en apparence, les meilleurs morceaux.


Zeus choisit la première partie, ce qui augmente sa colère et sa rancune. C’est de ce temps que les hommes laissent aux dieux la graisse et les os lors des sacrifices.

Zeus asked Promeheus to share between Gods and humans a hunted beef into two equal portions. 
Prometheus presented the two shares to the Gods : 
the first one a selection of good meat of beef hidden inside an ox’s stomach -nourishment hidden inside a displeasing exterior-, and the second some bull’s bones wrapped completely in « glistening fat » -something inedible hidden inside a pleasing exterior. 
Zeus chose unfortunately the latter. Henceforth, humans would keep that meat for themselves and burn the bones wrapped in fat as an offering to the gods.

Grandes et petites boucheries – Large and small butchers’ shops

La Grande Boucherie, était un établissement où les petits commerçants achetaient la viande en gros. La façade est sculptée par un arlésien Pons Dedieu.

Un peu d’histoire : Le début du XVIIIème siècle n’a pas été favorable aux arlésiens.  Rigueurs climatiques, inondations, et en 1721 la peste qui a décimé presque la moitié de la population du centre ville.

Après cette série de catastrophes, c’est en 1724 que la halle de la grande boucherie est construite. Mais le temps passe, le bâtiment est abandonné. Il reprend du service et abritera le cinéma Le Studio jusqu’en 1970.

The Great Butcher’s shop in Arles was the place where meat was sold in bulk. The main façade classed as a historical monument, has been carved By an Arlesian named Pons Dedieu.

Let us go back in history: at the beginning of the 18th C , Arles knew climate disaster, floods, and in 1721 plague killed almost half the population in the city. After all these years of unfortunate events, the town has recorded a new economic growth and this building was erected in 1724. Becoming a disused building, it turn into a cinema until the 70’s.

Gagnants : la vache et le cochon – And the winners are pigs and cows !

La phrase de Rylou

Il n’y a point de viande sans os.

Charles Cahier

– COMITÉ RÉDACTIONNEL-

Ils ont contribué au journal de cette quinzaine. They made this newsletter.

Photographes et reporters :

Gabriel Meunier, Bernard Dupré, Jacques Estal, Philippe Sabathé, Xavier Wurmser, Gene Arnaud, Daniel Finkelstein, Cyril Jacquart, Monique Gérard, Didier Montet, Neullah Dupré, Jean- Marc Moulinet, Gilles Montagné, Marc Paygnard, Jean-Claude Desarnaud, Elisabeth Cariou, Céline Geneys, Gisèle Jacquet, Danièle Caron, Françoise Le Goff, Michel Wayer, Denis Vazquez.

Rédacteurs et traducteurs : Danièle Caron, Micheline Miro, Marie-Anne Devaux, Céline Geneys, Maryline Liozon alias Rylou.

… Appel à adhésion – you can subscibe

Aidez moi à faire grandir cette association, pour que durent longtemps les expos collectives et les projections : prix de l’adhésion annuelle 10 euros ou plus si vous avez envie d’être un généreux mécène.  My wow is to promote arts through this association. Can you please help me by contributing financially : 10€ for one year…or more of course if you are a generous donator.

Adresse  : D’Art D’Arles, Anne Eliayan, 8, rue de la Liberté, 13200 Arles.

Venez faire vos cadeaux de noël aux enchères !

On se donne rendez vous au 8 rue de la Liberté, les photos de l’expo Héritage vous sont proposées parfois jusqu’à la moitié de leur prix.

Aidez nous à promouvoir la création : L’argent récolté sera reversé intégralement aux auteurs.

Nos lions mangent-ils de la viande ?

Nous on dompte les lions et on les cherche (parfois à la lampe de poche) dans toute la ville !

Ils sont le symbole d’Arles, on en trouve au quatre coins du monde. Votre mission si vous l’acceptez ? En ramener de vos voyages et promenades. Pour que chaque semaine les lions soient présents dans cette rubrique. Send me lions !  

Prochain journal le vendredi 8 décembre 2017.

Le sujet :  Églises

Next entry in the log on 8th december :  Churches

Date limite de réception des photos le mardi 5 décembre minuit. The dead line for sending photos is the 5th december.

Soyez inspirés  ! Be inspired. … See you in a couple of weeks

Contactez moi si vous avez un sujet que vous aimeriez traiter ou voir traité. Téléphone 06 59 35 57 51 ou mail anne@arlesgallery.com

© 2017 Anne Eliayan – Toute reproduction interdite – Tous droits réservés.