photo-anne-eliayan-wonderland-curiosité-arles-gallery

Série Wonderland – La curiosité

photo-anne-eliayan-wonderland-curiosité-arles-galleryphoto-anne-eliayan-wonderland-curiosité-arles-gallery

Série Wonderland – La curiosité

500,00

La curiosité est un vilain défaut.

Rue des arènes. Les livres symbolisent bien sûr la connaissance, le gant avec le lézard pour la compréhension des mécanismes de vie et la recherche. L’avion écrasé est celui de mon grand-oncle en 1918 parti voir ce qu’il était advenu de ses camarades qui ne donnaient plus de nouvelles après une reconnaissance aérienne. La radio représente les médias et la recherche du sensationnel. Le mur illuminé de décoration de Noël photographié sur un balcon de Monplaisir un quartier au nord d’Arles juste parce que c’était joli. Les cubes sont là pour la logique. Le soldat tient une loupe et a dompté le lion d’Arles. Le chat parce qu’en anglais on dit que la curiosité a tué le chat. Et pour finir la femme en maillot de bain noue une idylle imaginaire avec le soldat et me permet d’illustrer la découverte amoureuse qui n’est pas vraiment un vilain défaut.

photo-anne-eliayan-wonderland-curiosité-arles-gallery

Curiosity killed the cat.

On this photo you can see : books for learning, a glove with a lizard for understanding of the mechanisms of life and research. My great uncle’s plane which crashed on a mission to find friends of his who had disappeared during a reconnaissance flight. A radio set for true or false information. Colored cubes for the sake of logics. The soldier tamed the lion from Arles. The woman in her swimming suit dreaming of an imaginary affair with this man in order to illustrate the discovery of love.

 

Impression papier semi-gloss encres pigmentaires – tirage limité à 20 exemplaires.

  • Référence du produit : PDCT000009141

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *