INCONNUES

Présenté aux rencontres de la photographie 2018

cliquez sur la photo pour découvrir le livre

Clément W. n’est pas né à la clinique ‘le nid’, ni dans la rue Balze, ni dans aucune autre rue de la ville. Originaire de Metz, Clément avait simplement suivi une dénommée Andrée réalisant ce que l’on pourrait appeler une migration sentimentale éphémère qui s’avéra permanente. En arrivant d’abord à Avignon il était tombé amoureux de la lumière du sud sur les jambes dénudées des filles. Il faut reconnaitre que Metz n’offrait ni l’une ni l’autre. Après 6 mois passés à s’occuper de légumes sur le marché de Saint Etienne du Grès, il trouve un emploi dans le laboratoire d’un photographe arlésien exerçant rue du 4 septembre. Lui qui voulait profiter du soleil se trouve confiné dans une chambre obscure au sous-sol de l’immeuble. Il n’y a que le dimanche qu’il délaisse le noir et blanc pour goûter les couleurs vives et tranchantes de la ville. Invité à une soirée, il découvre les nuits arlésiennes de ce milieu des années soixante.

 

L’histoire peut alors commencer.

    

Livre de 97 pages imprimé sur du papier recyclé

Format 18×20 cm

 

REGARDONS SOUS LA PEAU DE L’O

Cliquez sur le livre pour le découvrir

Un travail réalisé par Anne Eliayan et Chistian Pic autour de la femme et de ses interrogations quant au temps qui passe. La série de photo réalisée avec des modèles de plus de 40 ans a été construite autour d’assemblages de photos de nus et de visages de poupées, les deux complices ont travaillé sur les traces du photographe Hans BELLMER (1902-1975). Une série qui crée le trouble accompagnée de poésies à la frontière de l’érotisme.

CES PETITS BOUTS DE NOUS TOME 2

Cliquez sur le livre pour le découvrir

Livre dos carré collé 80 pages, publié en février 2018 en tirage à compte d’auteur.  Prix de vente 27 €.

Un recueil poétique qui réunit poèmes et photographies. Ces petits bouts de nous sont de petits instants de vie. Les photos donnent la parole aux corps et y puisent dans la fraction de seconde de la prise de vue, des émotions, des troubles et des élans.

Pourquoi avoir utilisé des affiches ?  Nous avons voulu aller vers un papier qui avait été exposé aux intempéries, qui avait été froissé, déchiré et qui en gardait des stigmates. Les affiches sont notre façon de représenter la fragilité des sentiments. Ils nous rappellent que nous devons prendre  soin et  être attentifs à ceux que nous aimons.

 

CES PETITS BOUTS DE NOUS TOME 1

Présenté aux Rencontres de la Photographie 2017

La série parle de la délicatesse des sentiments.
Avec l’aimable complicité des danseurs du G.U.I.D. – Groupe Urbain d’Intervention Dansée – Pavillon Noir – Ballet Preljocaj Centre Chorégraphique National d’Aix-en-Provence.

Catalogue de l’exposition de 32 pages imprimé sur du papier recyclé

Format 18×20 cm

Cliquez sur le livre pour le découvrir

 

Regardons sous la peau de l’O # Lara

Travail coécrit avec Christian Pic : dans un coffret noir très sobre, un recueil de poésies, 14 encres, 30 photos…

Série au format 15×20 limitée à 50 exemplaires numérotés.

Prix du coffret 150 euros

Prix de la photo seule 100 euros

ces petits bouts de nous # ultime danse

Impression encres pigmentaires limitée à un unique  exemplaire format 15×20 papier washi fabriqué à Arles

Avec la bienveillante  collaboration des danseurs du G.U.I.D (Groupe Urbain d’Intervention Dansée) du Ballet Preljocaj/ Centre Chorégraphique National-d’Aix-en-Provence, l’exposition ces petits bouts de nous, patiemment construite durant 3 années, présente mon écriture photographique autour du langage des corps, les attitudes et gestes qui parlent délicatement du désir, de la complicité et de l’amour.

Cette série fait partie des rencontres de la photographie Off Arles 2017

ces petits bouts de nous # bras ouverts

Vendu

Impression encres pigmentaires limitée à un unique  exemplaire format 15×20 papier washi fabriqué à Arles

Avec la bienveillante  collaboration des danseurs du G.U.I.D (Groupe Urbain d’Intervention Dansée) du Ballet Preljocaj/ Centre Chorégraphique National-d’Aix-en-Provence, l’exposition ces petits bouts de nous, patiemment construite durant 3 années, présente mon écriture photographique autour du langage des corps, les attitudes et gestes qui parlent délicatement du désir, de la complicité et de l’amour.

Cette série fait partie des rencontres de la photographie Off Arles 2017

ces petits bouts de nous # équilibre

Impression encres pigmentaires limitée à un unique  exemplaire format 15×20 papier washi fabriqué à Arles

Avec la bienveillante  collaboration des danseurs du G.U.I.D (Groupe Urbain d’Intervention Dansée) du Ballet Preljocaj/ Centre Chorégraphique National-d’Aix-en-Provence, l’exposition ces petits bouts de nous, patiemment construite durant 3 années, présente mon écriture photographique autour du langage des corps, les attitudes et gestes qui parlent délicatement du désir, de la complicité et de l’amour.

Cette série fait partie des rencontres de la photographie Off Arles 2017